New MMSA spank logo

Je suis l'esclave de mes jeunes frères
Partie 4

by Jerome

Go to the contents page for this series.

Copyright on this story text belongs at all times to the original author only, whether stated explicitly in the text or not. The original date of posting to the MMSA was: 13 Mar 2017


Je suis l'esclave de mes jeunes frères. Part 4

Récit traduit et adapté de l'anglais et publié sur Nifty par T. Dickson † sous le titre Slave to my young brothers.

Chapitre 4

Après que nous soyons revenus à notre loft j'ai demandé à Aiden s'il devait utiliser la brosse de toilette pour me décrasser parce qu'elle faisait très mal, que cela grattait et que j'étais encore rouge d'hier.

Justin a dit:

—Tu peux être content que ce soit la brosse à chiotte parce que moi, je voulais utiliser une brosse métallique sur ton cul de pédé mais Aiden a dit que tu étais trop mièvre pour supporter cela. Alors tu veux qu'on prenne la brosse métallique maintenant pour changer un peu des habitudes ?

J'ai directement répondu :

—Non, maître ; la brosse à chiotte est très bien ! Merci de l'utiliser sur moi ; je l'apprécie et je sais que j'ai besoin d'être récurer profondément pour que la puanteur de la ville sorte de moi.

Les garçons se sont foutus de moi.

Aiden m'a dit de choisir dans ma valise quelques beaux vêtements pour aller à l'église. J'ai pensé qu'enfin que j'allais pouvoir porter de vrais vêtements. Je n'aime pas être nu 24/7.

J'ai choisi un beau pantalon, une belle chemise, une cravate en soie et une veste de sport et j'ai même sorti un de boxer en soie.

J'allais les mettre quand Aiden m'a demandé ce que je comptais faire. Je lui ai dit qu'il m'avait dit de choisir dans ma valise quelques beaux vêtements.

Il a ri et a dit :

—Pour moi, clochard, pas pour toi !

Il a regardé mes vêtements sur le lit et m'a dit qu'ils avaient l'air bien. Il a même mis mon boxer short en soie et a dit que j'avais raison et qu'il s'y sent bien dedans ; bien mieux que du coton !

Il en a jeté un à Justin et lui a dit d'essayer. Justin les aimait aussi. Puis il a mis ma chemise. Cela lui allait aussi parfaitement même si j'avais 6 ans de plus que lui. Il ne savait pas comment faire un nœud de cravate ; je l'ai donc fait pour lui.

Il s'est glissé dans mon pantalon qui était un peu trop serré mais cela allait et il a même mis mes chaussettes et mes chaussures. Qu'il était beau ! Il s'est regardé dans le miroir et il s'admirait ! Il aimait ce nouveau look.

Justin voulait aussi s'habiller avec le contenu de ma valise mais mes vêtements ne lui allaient pas à cause de sa taille.

Il portait une belle chemise et j'ai pris une de mes cravates et je lui ai fait le nœud. Il était très séduisant ! Je ne pense pas que l'un d'eux avait déjà porté une cravate auparavant. Justin souriait avec fierté.

Je suis allé chercher d'autres vêtements pour m'habiller mais Aiden m'a arrêté et m'a dit que je porterais les frusques que lui porte généralement pour aller à l'église. Il m'a dit qu'il ne voulait pas que je sois mieux habillé que lui. Je voulais vraiment porter mes propres vêtements, mais il avait raison, il devait paraître à son avantage et qui se soucierait à quoi moi je ressemble.

Aiden m'a jeté un beau jeans et une chemise à carreaux et il m'a dit de nettoyer mes bottes. J'allais ressembler à un plouc et j'ai commencé à m'habiller quand Aiden m'a à nouveau arrêté.

Il m'a dit que je ne pourrai m'habiller que sur parking de l'église. Je lui ai dit que je ne voulais pas conduire en ville tout nu. Il m'a giflé très fortement et m'a dit que s'il le voulait il pourrait même m'obliger d'entrer tout nu à l'église.

Je lui ai dit que j'étais désolé et qu'il avait raison. Je n'ai pas besoin de vêtements dans une voiture de toute façon. Je savais que ce serait embarrassant, mais je ne suis pas autorisé à lui dire non, après tout il est mon supérieur.

Une fois que les garçons étaient habillés Aiden a dit :

—Tapette, ton maitre doit aller aux toilettes !

C'est ce que je redoutais et je me suis mis à genoux et j'ai marché à quatre pattes jusque devant lui et j'ai ouvert ma bouche. Je n'aimais pas être son urinoir, mais il était responsable de moi. Il m'a regardé et en souriant il m'a dit :

—Pourquoi devrais-je faire le travail ; tu sors ma bite et tu l'as met dans ta bouche.

Je ne sais pas pourquoi, mais c'était gênant de devoir ouvrir son pantalon et de débusquer sa bite. Lui et Justin riaient à cause de mon attitude pathétique. J'ai tenu sa bite en bouche. Au début, quelques gouttes sont tombées sur ma poitrine. Puis le flux a commencé à me remplir la bouche. J'ai avalé le plus rapidement possible. Quand il a fini j'ai secoué sa bite sur ma lèvre inférieure pour récupérer la dernière goute et j'ai rangé pour lui sa bite dans son pantalon.

. Il me souriait et m'a dit :

—Bon travail pédé !

Bien sûr Justin ne voulait pas être laissé de côté. Il se tenait à côté d'Aiden et a dit :

—Je suis le suivant, grand frère.

J'ai répété ce que j'ai fait pour Aiden. C'était vraiment humiliant pour moi, mais malgré tout je bandais fortement. De quelle bite stupide suis-je pourvu !

Aiden m'a ordonné de descendre l'échelle et une fois en bas il a pris ma laisse et m'a tiré au dehors. Justin portait ma chemise et mon pantalon. Maman et Jeff sortaient de la maison. Maman m'a vu nu avec ma laisse et ma bite bandante.

Elle a dit :

—Aiden, ton frère ne peut pas aller à l'église comme ça !

Justin lui a dit qu'il avait mes vêtements. Et Aiden a demandé à Jeff :

—Tu es d'accord papa que nous prenions la voiture de Caden pour aller à l'église ?

—Cela fonctionne, maman voulait chez sa sœur en tout cas. Donc nous passerons l'après-midi là-bas et vous pouvez les garçons pourrez rentrer à la maison.

Aiden et Justin étaient contents.

Aiden a ouvert la porte arrière et m'a donné un coup de pied dans le cul pour que je monte. Bien sûr, c'est lui qui allait conduire et Justin serait le co-pilote. J'espérais seulement qu'il conduise prudemment et que personne ne me voie. Je me suis donc effondré sur le siège.

Justin m'a vu faire et m'a ordonné de m'asseoir comme un grand et de mettre mes mains sur ma tête. Cela allait être embarrassant si une autre voiture venait à nous croiser. Et à chaque voiture qui nous croisait Aiden klaxonnait et leur faisait signe.

J'ai juste fermé les yeux en priant qu'ils ne me remarqueraient pas.

Justin s'en est rendu compte. Alors il a tiré sur ma laisse me faisant sursauter et que la prochaine fois ils tourneraient en rond sur le parking pour que ma nudité totale soit remarquée et que de toute façon, je ne recevrai mes habits qu'en sortant de la voiture. Les connaissant j'avais qu'il ne se mette à tourner en rond sur le parking !

Une fois que nous étions à l'arrêt Aiden m'a dit de m'habiller et rapidement et Justin m'a jeté ma chemise et mon pantalon.

Nous sommes sortis de la voiture et j'ai suivi en marchant deux pas derrière eux. Il y avait un tas de gens qui bavardait avant de rentrer dans l'église. Aiden a vu un de ses amis, nous sommes allés vers lui et quand nous étions plus près j'ai remarqué deux garçons souriant et nous regardaient.

—Lance et Danny, ceci est notre beau-frère Caden ; il vient de terminer ses études et essaie de trouver un emploi d'enseignant.

A dit Aiden et Danny a enchaîné en disant :

— Ton beau-frère ne me semble pas assez vieux pour être prof !

Je lui ai dit que j'avais 22 ans.

Il s'avérait que c'était des frères et Lance, 16 ans en juin dernier, était le meilleur ami d'Aiden. Danny avait 13 ans et quelques mois et il était dans la classe de Justin. Ils étaient aussi amis tous les deux. Les deux garçons étaient très blonds et étaient très bronzés. Danny était un gamin maigre mais mignon et Lance qui faisait partie de l'équipe de lutte de l'école tout comme Aiden semblait en grande forme et en outre il avait des fossettes aux joues.

Quand les garçons se parlaient, Aiden a dit aux garçons que j'étais un pédé et que j'étais leur esclave. Je n'arrivais pas à croire qu'il avait pu dire cela aussi facilement.

Les garçons ont souri et secoués leur tête. Je ne pense pas qu'ils aient cru Aiden. Je suis resté là, stupide.

Aiden a répété que j'étais vraiment un pédé et leur esclave. Puis il m'a regardé et m'a ordonné de leur dire. J'ai baissé la tête et j'ai dit :

—Aiden a raison, je suis un pédé et je suis leur esclave.

Les garçons se moquaient. Lance a dit qu'il ne connaissait personne qui était pédé avant.

—Là, je pense que tu te trompes, Lance !

A dit Aiden et Lance de demander :

—Et qui donc ?

Aiden a alors raconté que depuis cette année il y a un nouveau dans leur classe, Vince, et mon frère a harcelé et humilié régulièrement en classe.

—Oui, ça je sais. Tu es même parvenu à ce qu'il se paye une retenue !

—Parce que trois semaines en suivant je l'ai forcé à me remettre ses affaires de gym et il a donc dû faire à chaque fois la gym en slip et comme le prof en avait marre il a dû venir le samedi à l'école.

Et Aiden de poursuivre qu'il s'est encore chopé une autre retenue parce qu'il lui avait ordonné d'enlever aux chiottes son boxer et de le lui donner. Malheureusement un pion l'a surpris à moitié nu dans les toilettes.

—Mais ce que tu ne sais pas c'est qu'en janvier il est venu m'implorer, me supplier de cesser mes harcèlements et mes humiliations et qu'il était prêt à tout pour que cela cesse et je lui ai promis d'y réfléchir.

Alors, raconte Aiden quelques jours avant leur voyage d'étude à Washington DC il a dit à Vince que s'il voulait qu'Aiden arrête tout, il devait se débrouiller auprès des profs pour que les deux partagent la même chambre. Et il l'a fait. Et, en outre il avait imposé à sa victime de ne pas emporter ni boxer ni pyjama ; ce qu'il a fait !

—Et tu dois bien te souvenir que chaque fois au petit déj et au dîner, Vince et moi étions toujours au moins un quart d'heure trop tard ?

—Oui, effectivement !

—Et bien pendant ce quart d'heure, je le fessais. Il était allongé à poil sur mes genoux et je claquais ses fesses jusqu'à ce qu'il demande grâce ou qu'il pleure.

—Wow

Aiden d'encore ajouter que le soir quand ils devaient tous regagner leur chambre, qu'ils devaient mettre leur pyjama et qu'ils pouvaient se détendre ou regarder la télé Aiden obligeait Vince de se mettre à genoux face au mur, mains sur la tête et bien sûr à poil.

—Wow

—Tu dois quand même te souvenir que tu l'as vu nu dans la salle de bain que nous partagions avec la chambre contigüe que tu occupais...

—Et je lui ai demandé s'il dormait toujours à poil et il ne m'a pas répondu.

—Là, si tu l'avais bien observé tu aurais dû voir ses fesses rouges ! Et bien d'après moi, Vince est un pédé parce qu'il est d'une part venu mes supplier d'arrêter, qu'il bandait quand je le fessais et enfin quand on se soumet comme il l'a fait on doit avoir au moins l'esprit d'un esclave.

—Tu crois ?

—Mais revenons à Caden, notre grand frère pédé.

Aiden lui a dit que j'aimais sucer sa bite et celle de Justin et qu'il a déjà pris ma rondelle.

Les deux garçons souriaient d'une l'oreille à l'autre. Aiden leur a dit qu'il avait conduit ma voiture et que ses parents seront absents toute l'après-midi chez leur tante et il a demandé à Lance et son frère s'ils ne voulaient pas aller nager après l'office.

Il a dit qu'il pourrait les reconduire à la maison ensuite. Lance a dit qu'il demanderait à ses parents mais pensaient qu'ils diraient oui et je suppose que les garçons passaient beaucoup de temps ensemble.

Et dans le pantalon de Lance, entre ses jambes une tente se dressait ! Je suppose que Lance se voyait déjà bénéficier d'une fellation de ma part.

Danny voulait venir aussi et bien sûr Justin a dit qu'il pouvait. Je pensais : fantastique ! Deux autres garçons qui vont m'humilier et abuser de moi.

J'espérais seulement qu'Aiden et Justin n'en parleraient à personne !

J'ai dit à Aiden que je devais absolument aller aux toilettes. J'étais rempli de la pisse de mes deux maitres et cela devait très pressant. Aiden m'a souris et a dit :

—Que dois-tu dire tapette quand tu dois aller ?

—Sir, puis-je aller faire pipi ?

Tous les garçons riaient. Aiden a dit que je pouvais y aller mais qu'on devait se dépêcher. Nous sommes tous rentrés dans les toilettes et à l'intérieur il n'y avait personne d'autre. Je suis allé vers l'urinoir quand Aiden m'a dit :

—Quand tu utilises des toilettes publiques tu laisses tomber ton pantalon jusqu'aux chevilles puis tu vas faire pipi.

C'était embarrassant mais j'ai obéi et j'ai pissé énormément. Quand j'avais fini j'allais remettre mon pantalon face à l'urinoir quand Justin m'a ordonné de me retourner. Je ne voulais pas le faire mais si je ne le faisais pas il me punirait. Je me suis donc retourné lentement et j'ai commencé à bander. J'essayais de me cacher mais Aiden m'a ordonné de mettre mes mains sur la tête. J'étais dans des toilettes publiques, le pantalon sur les chevilles avec une gaule terrible en face de quatre adolescents ; c'était vraiment embarrassant et humiliant.

Danny a demandé comment cela faisait que je n'avais pas de poils et Aiden m'a obligé de lui expliquer pourquoi :

—Sir, c'est à cause du fait que je suis pédé et uniquement les hommes vrais comme vous quatre méritent d'avoir des poils ; pas moi !

Ils se foutaient à nouveau de moi. Lance a remarqué mes couilles gonflées et Justin lui a indiqué que c'était une de mes punitions et qu'ils essayaient d'étirer mes couilles jusqu'à mes genoux.

Aiden s'est approché de moi et a frappé ma bite tendue en disant :

—Notre grand frère aime avoir sa bite et ses couilles torturées, n'est-ce pas chienne ?

—Oui, Maitre, punissez-moi ; tout ceci vous appartient et ma bite et mes couilles ne sont là que pour être punies, Sir.

 

Ils ont à nouveau ri et Aiden m'a sommé de remettre mon pantalon. Tout ceci était tellement humiliant et en plus dans une église. Nous sommes allés retrouver maman et Jeff et nous asseoir. Pendant qu'on les rejoignait j'ai demandé pourquoi il me dégradait ainsi en présence de ses amis.

Il a souri et a dit :

—Je fais exactement ce que je veux avec toi. Ton seul boulot est de nous obéir aveuglément ou on te puni. Purement et simplement !

J'étais d'accord et je l'ai suivi.

Quand nous avons trouvé la rangée pour s'asseoir, je me suis retrouvé assis entre Justin et Aiden. Je n'aimais pas du tout d'être assis entre Justin et Aiden mais je n'avais pas le choix. Dès que nous étions assis Aiden m'a donné le livre des cantiques et m'a ordonné de déposer le livre sur le dessus de mes cuisses. Ce n'était pas un problème mais je ne comprenais pas pourquoi. Puis il m'a ordonné de sortir ma queue. Je l'ai regardé et j'ai murmuré :

—Quoi, tu plaisantes, j'espère ?

Il m'a sommé de le faire mais de garder le livre des cantiques sur le haut de mes cuisses ainsi personne ne pourrait le voir. Je ne voulais pas le faire mais j'ai quand même ouvert mon pantalon en essayant de ne pas attirer l'attention. Bien sûr Justin m'observais de près. J'avais déjà sorti la moitié de ma queue et j'espérais que personne ne le voit et Aiden a soulevé légèrement le livre pour voir si j'avais obéi. Il s'est penché vers moi en disant, sors là complètement.

J'ai murmuré :

—Je ne serai pas en mesure de la couvrir complètement quand on devra se lever pour chanter.

Il m'a dit d'alors me mettre plus près du banc devant moi. Alors j'ai sorti complètement ma queue. Justin souriait. Aiden a encore vérifié et m'a dit :

—Jusqu'ici tout va bien. Maintenant tu sors tes couilles et donne-moi ta laisse.

Je l'ai imploré de ne pas me faire cela mais il a attrapé sous le livre ma queue et l'a pressée et serrée en me sommant de le faire. Je me tordais sur ma chaise et j'ai dit que j'allais obéir.

J'ai sortis mes couilles gonflées et je lui ai donné ma laisse. Ma stupide bite s'est mise à gonfler et j'espère qu'Aiden n'aille j'ai pas la toucher. Je pourrais la cacher avec le livre quand je suis assis mais debout cela sera très difficile.

Aiden a tiré sur la laisse et j'ai sursauté.

Il m'a souri ; c'est vrai qu'il aime me voir souffrir ainsi. Pendant que je regardais Aiden, Justin a poussé le livre de mes cuisses et il est tombé par terre. Maman l'a entendu et m'a regardé. J'ai directement couvert ma queue et je ne pense pas qu'elle ait vu ma queue. J'ai rapidement ramassé le livre et je me suis couvert à nouveau.

Justin se marrait bien sûr. Cette heure sera vraiment longue pour moi !

Je faisais le maximum pour couvrir mon érection mais quand Aiden n'était pas occupé à tirer sur ma laisse, Justin donnait des chiquenaudes avec ses doigts sur mes couilles. Je n'arrêtais pas de sursauter et il m'était impossible de rester tranquille. Je suis certain que les gens derrière nous devaient savoir qu'il se passait quelque chose.

Quand le prêtre a commencé son sermon, Aiden par-dessous le livre a commencé à me branler. Je ne pouvais croire qu'il me faisait cela. C'était génial d'avoir cet excité et chaud jeune poulain me branler la queue. J'étais nerveux comme l'enfer que quelqu'un nous verrait, mais tout cela était tellement merveilleux.

Justin et Aiden souriaient et me regardaient et moi, j'avais mes yeux fermés absorbé par mon plaisir. Je n'ai pas entendu un seul mot de ce que le prêtre a dit.

Après quelques minutes j'ai dû avoir gémis parce que Justin me faisait des chiquenaudes sur mes couilles pour me dire que je devais rester tranquille. J'étais près du point de non-retour et j'avais très envie de jouir. J'avais même oublié que j'étais dans une église avec pas mal de monde autour de nous.

Alors Aiden a tout arrêté et il a attrapé mes couilles et les a serrées et pressées très fortement en murmurant :

—Pas maintenant pédé !

J'étais si près de la jouissance et ma queue tremblotait ; j'avais envie de me terminer moi-même mais il m'était interdit de toucher ma bite. Durant le reste de l'office ma queue n'a pas arrêté de palpiter et il m'était impossible de rester tranquille sur ma chaise. Je dois avouer que lorsque tu es super excité et que ta queue t'implore d'être touchée et qu'il t'est interdit de la toucher, c'est dur de rester tranquille sur ta chaise.

Quand le service était enfin terminé j'ai remballé couilles et queue dans mon pantalon. Aiden s'est penché vers moi pour me dire de ranger mes couilles mais que la moitié de ma queue devait être visible. Il avait le sourire mais était sérieux.

Il m'a dit que je pouvais la couvrir avec mes mains. On s'est tous levé et nous avons quitté nos bancs. J'ai tenu ma main au-dessus de ma queue qui était occupée à grossir.

Quand nous étions dans l'allée avec tout le monde, Justin m'a ordonné de mettre une main dans ma poche. Merde ! Me suis-je dit et puis ce serait peut-être drôle avec une main en poche, une main sur ma bite mais je me sentais embarrassé et stupide.

Une fois dehors Jeff a dit qu'ils seraient à la maison pour le dîner et il s'est penché vers Aiden en disant :

—J'ai hâte d'arriver pour le dessert dans votre loft tout à l'heure !

Il avait un large sourire sur son visage. Aiden lui a dit qu'il attendait ce moment avec impatience. Jeff n'avait aucune Idée de ce qui l'attendait comme dessert. Il pensait qu'il allait voir les bites de ses garçons et les regarder me baiser, mais les garçons avaient d'autres plans.

Nous avons rejoint Lance et Danny et bien sûr Justin a dû leur raconter que j'ai eu ma bite tout le temps hors de mon pantalon et qu'Aiden me branlait. Il m'a frappé pour que je retire ma main de ma queue pour que les deux garçons puissent voir la moitié de ma bite bandante sortie de mon pantalon.

Les deux ont ri. Lance a dit qu'ils étaient assis à deux rangées derrière nous et qu'ils se doutaient que quelque chose se passait. Il a dit qu'il me voyait me tortiller et renverser ma tête vers l'arrière ; il trouvait cela drôle.

Aiden m'a dit d'aller à la voiture et de me foutre à poil.

—Oui, Maître

Ai-je dit et j'ai quitté le groupe. Mais avant j'ai encore entendu Danny demander :

—Est-ce qu'il va vraiment être à poil dans la voiture.

Et Justin lui a dit que je ne pouvais porter des vêtements qu'en public sinon je dois être nu, 24heures sur 24 et 7 jours sur 7 car les tapettes ne méritent pas de porter des vêtements.

—Cool !

A dit Danny et Aiden a ajouté :

—S'il ne le fait pas, il sait que je vais virer son pantalon et le coucher sur mes genoux pour lui donner une fessée même ici sur le parking. En public, ce serait la première fois mais il faut un début à tout !

Lance et Danny étaient stupéfaits du pouvoir qu'Aiden et Justin avaient sur moi.

Danny a demandé ce qu'ils faisaient d'autre avec moi. Justin a répondu qu'ils ont fouetté mon dos, mon cul et ma poitrine et aussi qu'ils ont utilisé un tue-mouche sur mes couilles.

Les deux garçons n'en croyaient pas leurs oreilles. Justin leur a dit que mes couilles étaient gonflées et deux fois plus grosses que leur grosseur initiale et lorsqu'ils seront près de la voiture ils pourront le constater.

Lance a aussi demandé pourquoi je laissais faire mes frères et Aiden a répondu que je n'étais qu'une chienne, qu'un pédé et que je n'avais aucun droit et qu'ils avaient fait de moi leur esclave.

Il leur a aussi dit :

—Lorsque j'ai pris sa rondelle, j'ai enfoncé ma bite dans son cul, il a crié comme une petite salope. Mais quand peu de temps après Justin l'a baisé Caden appréciait déjà !

Justin leur a aussi dit que ce matin quand il s'est réveillé avec une érection matinale je suis venu directement pour lui offrir une bonne pipe. C'était génial.

Les garçons en raffolaient de leurs exploits.

Aiden a encore dit que j'aimais bouffer ce qu'ils m'ont mis dans le cul et qu'ils me pissent aussi dans la bouche.

Danny a dit que c'était sale et répugnant. Aiden a ri et a dit que c'était du fait que les pédés aiment boire la pisse de leurs maitres et déjà Lance disait qu'il voulait bien pisser dans ma bouche. Et Aiden a ajouté que lui et son frère pouvaient faire de moi ce qu'ils voulaient.

Je n'avais pas hâte de retourner à la ferme. J'ai grimpé à l'arrière et je me suis foutu à poil et je me suis assis sur le siège du milieu. Les quatre garçons sont venus et j'ai couvert ma bite avec mes mains.

Aiden s'est mis au volant, Justin à la place du co-pilote et Lance et Danny étaient assis de chaque côté de moi. Dès que leurs jambes ont touché les miennes je me suis payé une érection.

Danny ne pouvait pas croire que j'étais nu et Justin m'a dit de mettre mes mains sur ma tête. Je ne voulais pas mais je l'ai quand même fait. Danny a immédiatement vu ma trique et a dit :

—Wow, il a la trique et quelle est grande sa bite!

Aiden a ri et a dit :

—Danny, elle n'est pas grande tu sais ; la mienne et celle de Justin sont bien plus grande et la tienne le sera aussi !

Lance, lui, a vu mes couilles enflées et ils les trouvaient dans un piteux état. A ce moment Justin a pris ma laisse et a tiré un bon coup dessus et m'a obligé de les prendre en main pour que les garçons puissent bien les voir. J'ai serré les dents !

Justin leur a expliqué qu'ils essayaient de durcir mes couilles et de les étirer. Danny trouvait aussi drôle qu'il avait plus de poils à son âge que moi et Aiden m'a obligé de raconter pourquoi j'étais sans poil.

Il aimait que je doive m'humilier moi-même.

—Sir, je dois me raser tous les poils parce que seuls les vrais hommes comme vous les garçons méritent d'avoir des poils sur le corps et cela me rappelle aussi que je ne suis pas un homme; je ne suis qu'une tapette qui ne vit que pour servir des hommes comme vous, au service de ses maitres, Sir.

Danny aimait que je l'appelle un homme et Sir. Il a demandé à Justin s'il pouvait toucher ma bite. Justin se pencha en arrière et la frappa violemment pour la mettre à son goût et en riant il a dit à Danny qu'il pouvait la toucher, la tenir, la serrer, la frapper ou n'importe quoi d'autre qu'il voudrait en faire. Il a même ajouté que s'il voulait il pouvait frapper mes couilles aussi.

Danny a saisi ma bite et la tira vers le bas pour ensuite la lâcher et qu'elle vienne frapper mon ventre. Quant à Lance, il a pris mes couilles, les as tâtées et serrées mais sans me faire mal.

Tout ce que je pouvais faire c'était d'être assis là avec mes mains sur ma tête et les laisser faire ce qu'ils voulaient bien me faire subir.

C'était totalement embarrassant, mais j'avais toujours la bite bandante.

Nous avons finalement quitté le parking et je me suis senti comme un idiot assis là nu avec quatre garçons adolescents qui riaient de moi.

J'ai remarqué que la ville était plus grande que je ne le pensais. Elle compte 25 000 habitants, un centre commercial et de nombreux fast-food.

Quand nous quittions la ville Lance a vu une librairie pour adultes, un sexshop quoi avec une boutique de tatouage juste à côté.

Il a dit que ce serait cool de tatouer le mot pédé sur ma poitrine. Je dois reconnaître que j'ai paniqué.

Aiden a dit:

—Je pense que bientôt je vais le marquer pour qu'il sente dans sa chair qu'il nous appartient mais je veux d'abord y réfléchir.

Il comptait donc me marquer, me tatouer !

J'ai supplié Aiden de ne pas me tatouer. Il m'a dit de fermer ma putain de gueule et de toute façon il fait ce qu'il veut avec moi.

Il fallait 30 minutes en voiture pour retourner à la ferme et sans arrêt, les garçons ont joué avec mon corps. Danny aimait martyriser ma bite, Lance pinçait fortement mes tétons tandis que Justin tirait à ma laisse.

Tout ce que je pouvais faire s'était d'être assis là et d'accepter tout comme une bonne petite salope que je suis.

Quand nous arrivions près de la ferme Aiden avait décidé que nous mangerions d'abord avant d'aller nager et nous sommes rentrés Aiden tirant ma laisse.

Je suppose qu'ils allaient commencer à m'utiliser et je n'avais pas trop mal. Nous sommes tous allés dans la cuisine et Aiden m'a dit de faire des hamburgers et des frites et il a demandé à Justin de monter dans leur chambre et de ramener pour chacun d'eux un short et des sandales pour aller au lac.

J'ai commencé par mettre les frites dans un plat et je les ai mises au four. J'allais mettre les hamburgers dans la friteuse mais Aiden m'a dit de les faire cuire dans une poêle. Je lui ai dit que la graisse chaude m'éclabousserait totalement et je lui ai demandé la permission de mettre un t-shirt et mon jeans.

Il m'a ri au nez en disant :

—Je m'en fous chienne ; si tu es brûlé c'est ton problème !

Les garçons se sont contentés de rire à mes dépens.

Justin est revenu avec les shorts et les sandales et les quatre garçons se sont déshabillés complètement. Je devinais qu'ils étaient habitués à voir se voir tous nus dans le vestiaire et au lac.

Lance a vu les boxers de Justin et Aiden et a demandé quelle matière s'était. Aiden a dit qu'ils étaient en soie et qu'ils étaient fantastiques et qu'il pouvait en essayer un. Aiden a ôté le sien et l'a donné à Lance. Il l'a mis et a dû reconnaître que le toucher était fantastique.

Aiden lui a dit qu'il pouvait le garder parce qu'il en avait encore et a dit :

—Ce n'est pas comme notre tapette qui ne pourra plus jamais porter de sous-vêtements !

Bien sûr, Danny voulait les essayer aussi et Justin lui a donné le sien. Il l'aimait vraiment bien mais il était trop grand pour lui.

Pendant que j'essayais de ne pas être brûlé par la graisse, je n'arrêtais pas de reluquer les quatre garçons nus.

Lance avait au repos une queue 10 cm, une grande paire de couilles et un pubis blond bien touffu. Quant à Danny il avait une petite bite fine et de petites couilles et quelques poils blonds. En fait il n'était pas mal pourvu mais il faut reconnaître que les attributs de Justin paraissaient plus évolué ; à cet âge-là 9 mois en plus ou en moins peuvent faire la différence.

Justin m'a vu regarder Danny et Lance et m'a demandé si j'aimais ce que je voyais et j'ai rougi parce que qu'il m'avait surpris à zyeuter. J'ai dit que les deux avaient vraiment de belles queues et Aiden a ajouté :

—Je parie que tu es impatient de pouvoir les sucer, n'est-ce pas sale pédé ?

—Oui, Sir mais uniquement s'ils le désirent, Sir

—Pendant que l'on mange, tapette tu pourras t'attendre à sucer les bites de nous quatre.

Ils ont tous ri et moi je me suis payé une nouvelle érection.

Je me suis dépêché et fait de mon mieux et je n'ai été éclaboussé par la graisse que quelques fois ; j'ai mis la nourriture sur la table et j'ai servi des boissons aux garçons.

Les garçons toujours nus se sont assis et Aiden m'a ordonné d'aller sous la table pour sucer sa bite. A quatre pattes et en rampant je suis arrivé devant sa bite qui bandait déjà. J'ai embrassé son gland et je l'ai léché et ensuite j'ai léché ses couilles avant de sucer sa bite.

—C'est la meilleure façon de manger.

A-t-il dit et tout le monde a rigolé.

Puis j'ai senti un coup de pied et entendu Justin dire

—Suce ma bite, pédé.

Et j'ai quitté le sexe d'Aiden pour ramper jusque chez Justin. Son pré cum coulait fortement. J'ai léché le tout, j'ai massé ses couilles pendant que je suçais sa queue. Il a dit qu'il voulait manger tous ses repas de cette façon.

—Oblige-le à sucer la mienne !

A crié Lance et j'ai embrassé la queue de Justin en guise d'au revoir.

J'ai marché à quatre pattes jusque chez Lance. Il était très dur comme du roc et sa bite était aussi imposante que celle d'Aiden et deux grosses couilles pour jouer avec. J'ai embrassé son sexe et ses couilles avant d'avaler complètement sa queue et tout le monde l'a entendu gémir. Pendant que je le suçais, je caressais son gland avec ma langue et je passais mes mains dans sa toison blonde rêvant d'avoir les mêmes poils blonds au-dessus de ma queue.

Je ne le suçais que depuis quelques minutes quand il s'est tendu et qu'il a lâché son nectar dans ma bouche. 4 jets puissants au fond de ma gorge puis il s'est retiré de ma bouche pour lâcher ses deux derniers jets dans ma figure. Il haletait, il avait besoin d'air mais il a dit à ses copains que c'était génial.

Bien sûr Danny ne voulait pas être laissé en reste et avant de ramper vers lui, j'ai encore léché et nettoyer la bite de son frère. Danny bandait mais sa queue était fine et faisait au maximum 8 cm. J'ai embrassé sa bite et il se trémoussait et j'ai avalé et sa bite et ses couilles en même temps. Je lui léchais le gland et je le suçais. Il gémissait et appréciait vraiment sa première turlutte et cela n'a pas duré longtemps pour qu'il se décharge en moi. Il n'a pas juté aussi fort que son frère mais quand même pas mal pour son âge.

Les frères étaient étonnés qu'un adulte suce leur bite. Aiden leur a dit qu'ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient avec moi et je ne pouvais pas leur dire non parce qu'eux étaient de vrais hommes et que moi je n'étais qu'une tapette.

Aiden a mis alors tous les restes de la nourriture des garçons sur son assiette et l'a placée par terre et m'a dit de profiter de mon repas. J'avais faim je me suis mis près de l'assiette et j'ai commencé à manger.

Justin m'a dit :

—Tu manges sans tes mains pédé.

J'ai mis mes mains dans mon dos et j'ai avalé tout ce qu'ils laissaient pour moi.

Puis Aiden m'a dit de me lever et de faire la vaisselle et quand je me suis levé il m'a directement giflé en me disant :

—Tu as oublié de nous remercier d'avoir pu sucer nos bites !

—Tu as raison, Sir, je suis désolé maitre. Merci maitre Aiden, merci maitre Justin merci Sir Lance, merci Sir Danny de m'avoir autorisé à sucer vos queues ; c'était un vrai régal pour moi.

Ils ont tous ri et je suis allé faire la vaisselle. Les garçons ont alors mis leurs shorts et leurs sandales et quand j'en avais fini dans la cuisine les garçons étaient dans le salon. J'ai marché à quatre pattes jusque devant Aiden et Danny a dit :

—Regardez, il rampe, il marche à quatre pattes !

Justin lui a dit que je n'étais pas autorisé à marcher à l'intérieur de la maison ; seuls les hommes pouvaient le faire. Il a ri. Ils étaient discutaient les différentes manières de me punir pour ne pas les avoir remercié d'avoir pu sucer leurs queues.

Danny pointait du doigt vers une bougie et a dit :

—Pourquoi ne pas enfoncer une bougie dans son cul, l'allumer et la laisser couler sur son cul ?

Mon cul s'est serré comme par réflex. Je ne voulais pas de la cire de bougie sur mes fesses, cela va faire mal !

Justin trouvait l'idée excellente et que cela serait amusant, mais il voulait voir en même ma tête quand les gouttes atteignaient mes fesses et ma rondelle.

Alors Aiden m'a fait coucher sur le dos et il a levé mes jambes jusqu'au-dessus de ma tête et a attaché mes chevilles ensembles avec la ceinture de son pantalon.

Je savais que ça me blesserait et me ferait mal et je n'avais pas du tout envie de subir cela mais je dois obéir ou j'allais recevoir une punition de plus. Aiden a craché sur ma rondelle et la bougie et puis il l'a enfoncé dans mon cul d'environ 7 cm et 25 autres centimètres dépassaient de mon cul.

Justin a allumé la bougie et ils regardaient tous la bougie quand les gouttes se sont mises à couler et s'approcher de plus en plus de ma rondelle. Je regardais aussi et je transpirais un max.

Je savais ce qui allait arriver et j'ai commencé à supplier Aiden de ne pas laisser couler la cire chaude sur ma rondelle. Mes couilles étaient en première ligne mais Justin a fait en sorte pour qu'elles ne soient plus dans le chemin : il voulait voir ma rondelle couverte de cire chaude.

Tous les garçons ont ri et j'ai grincé des dents en espérant que cela ne brûlerait pas trop. Mais je me trompais. Quand la première goutte a frappé mon trou j'ai hurlé et je tremblais.

Aiden a saisi mes couilles et m'a dit de me tenir tranquille qu'il valait mieux pour moi que la bougie ne glisse pas hors de mon cul. J'ai tenu mes fesses serrées et j'ai crié à nouveau quand la deuxième goutte a touché mon trou.

J'étais couché là, suant comme un porc et faisant de mon mieux pour ne pas me tortiller. Si la bougie tombait, je savais que j'allais encore être dans de plus mauvais draps. Il n'a pas fallu trop longtemps pour que mon trou du cul soit tout couvert de cire. Après cela, tout allait mieux, la nouvelle cire venait se poser au-dessus de la cire qui y était déjà.

Justin a ensuite suggéré de sortir la bougie de mon cul et de couvrir mes couilles et ma queue avec de la cire chaude.

Je secouais la tête pour dire non et les suppliant de ne pas le faire parce que je ne pouvais plus gérer la douleur. Aiden a souri tout en frappant mes couilles et a dit :

—Dommage pour toi grand frère !

Il a sorti la bougie de mon cul, l'a inclinée pour que les gouttes tombent plus vite sur mes couilles. Il tenait la bougie à environ 15 cm de distance. J'ai fait de mon mieux pour tenir le coup encore en sachant ce qui allait venir.

Quand la première goutte est tombée sur mes boules j'ai encore crié, puis une autre goutte et j'ai encore crié. Là, il a fallu maximum 2 minutes pour que mes couilles soient totalement recouvertes de cire chaude.

Tous les garçons riaient et jouissaient vraiment en voyant ma douleur.

Quand Aiden en avait fini avec mes couilles on a détaché mes chevilles on m'a dit de baisser mes jambes et de bien les écarter. J'ai obéi. Ma bite était molle et il l'a prise en main et il a mis la bougie au-dessus de mon gland. J'implorais à nouveau mais cela ne servait à rien.

J'ai mis mes mains derrière ma tête sachant que j'essayerais d'arrêter la main de mon maitre contre cette nouvelle attaque et je ne voulais surtout pas une autre punition.

Après une autre minute où j'ai crié, pleuré et transpiré ma bite était maintenant aussi recouverte de cire. Une fois qu'il en a eu fini, il a amené la bougie vers mon torse et il a couvert entièrement mon ventre et mes tétons de cire. J'étais exténué par la douleur et finalement Aiden a soufflé la bougie Je n'avais encore jamais été aussi heureux !

Je ne voulais plus faire la même erreur que tout à l'heure, je me suis levé et je me suis jeté à leurs pieds et je les ai remerciés de m'avoir appris ma leçon.

Ils se mirent à rire en disant à quel point j'étais pathétique et pitoyable. Je m'en foutais, j'étais juste heureux que la séance de torture était terminée.

Justin a dit que c'était amusant mais que maintenant il voulait aller nager et les garçons sont sortis et je les ai suivi à quatre pattes Je ne savais pas où se trouvait l'endroit des baignades et ne savais donc pas si je pouvais porter des vêtements ou non. Je ne portais que mes bottes.

Une fois dehors, Aiden a dit qu'il devait pisser et je me suis avancé à quatre pattes jusque devant lui et j'ai ouvert grandement ma bouche. Il a sorti sa queue a commencé à pisser sur tout mon corps et ensuite il a rempli ma bouche

Danny était stupéfait. Il a dit :

—Je ne peux pas croire que ton frère laisse faire cela.

—Tu sais il n'a pas le choix !

Et Lance de dire à son frère de ne pas avoir d'idées pareilles pour lui ; il n'allait pas être son esclave !

Aiden m'a ordonné de me mettre debout. J'étais une épave. J'avais encore du sperme de Lance sur mon visage et j'étais couvert de sueur, de pisse et de cire de bougie.

Aiden a pris ma laisse et a dit que nous partions. Je ne savais pas où nous allions.

Danny lui a demandé :

—Tu vas le faire marcher le long de la route à poil ?

Et Aiden de lui répondre :

—Ce n'est pas très loin, tu sais !

Je n'aurais jamais pensé qu'un jour je marcherais tout nu sur la voie publique. Certes, ce n'était qu'une une route de gravier dans la campagne mais quelqu'un pouvait quand même nous croiser.

J'ai quand même demandé à quelle distance le lac était et Justin a dit que c'était environ 800 mètres sur cette route et ensuite 400 mètres sur un sentier avant d'arriver au lac.

Marcher près d'un kilomètre sur une route en étant nu c'était quand même assez long mais Aiden a tiré sur ma laisse et j'ai dû suivre. Quelques fois quand nous marchions, Justin est venu derrière moi pour me foutre son pied au cul en me disant de ne pas traîner et de suivre la cadence.

Je faisais de mon mieux, mais Aiden a continué à tirer sur ma laisse et m'abîmait mes couilles. J'avais l'impression qu'elles me précédaient de 30 centimètres tellement il tirait sur ma laisse.

Heureusement personne nous a croisé et nous avons pris le petit sentier jusqu'au lac.

Dès qu'ils étaient arrivés, les garçons se sont foutus à poil, ont couru vers un grand rocher et de là ils ont plongé dans le lac. Le rocher dépassait d'un moins deux mètres de l'eau. Sans demander la permission, j'ai ôté mes bottes et je les ai suivis et j'ai plongé dans l'eau. Je voulais enlever la pisse, la sueur et la cire de mon corps mais aussi pisser sans devoir demander l'autorisation.

Ils nageaient, pataugeaient et essayaient de faire prendre la tasse aux autres pour se payer du bon temps. C'était amusant de pouvoir être là avec eux. Je me sentais à nouveau comme un enfant. Après environ une demi-heure les garçons sont revenus à la nage pour se reposer sur la rive.

Ils ont pris leurs serviettes et se sont couchés dessus. C'était une vue impressionnante : quatre jeunes adolescents nus, la bite à moitié dure !

Aiden m'a ordonné de sucer sa bite. Il avait les mains derrière la tête et écartait les jambes. Je me suis approché de lui, je me suis mis à genoux et j'ai avalé sa queue. Sa bite a grossi à sa dimension maximum en très peu de temps. Il était couché là avec les yeux fermés appréciant d'être sucé. Je commençais à me rendre compte que j'étais né pour ce job-là ; c'est vrai je commençais vraiment à apprécier de sucer les bites des adolescents.

Il n'a fallu que quelques minutes puis il m'a attrapé par la nuque et m'a forcé de prendre son dard profondément dans la gorge et il m'a juté dans la bouche. Il est resté quelques instants au fond de ma gorge puis il s'est retiré et a essuyé sa bite sur ma gueule de pédé puis il m'a giflé avec sa bite encore assez dure.

Bien sûr, les trois autres garçons ont regardé et apprécié le spectacle.

Justin était souriant et se leva avec sa bite dure et bondissante. Il m'a ordonné de me coucher sur mon dos. Je me suis couché sur sa serviette, il a soulevé et écarté mes jambes et il allait me baiser devant les garçons. Il a craché sur mon trou et sa bite et s'est enfoncé en moi. Je criais, car mon trou était encore trop serré. C'était comme si j'étais à nouveau complètement violé.

Lance et Danny ont pris appui sur leurs coudes pour mieux voir son assaut sur mon cul. Ils souriaient tous les deux et je suis sûr que c'était la première fois que Danny voyait quelqu'un se la faire mettre et probablement Lance aussi.

Justin faisait de très longs vas et viens sortant quasi de mon cul pour s'enfonçant ensuite très profondément que je sentais ses poils pubiens contre mes fesses. Ce n'était pas facile du tout mais il voulait montrer à ses amis comme il pouvait être dur et brutal avec moi en me baisant. Il m'a niqué violemment pendant environ 5 minutes avant qu'il n'explose dans mon cul et le remplissant complètement.

Je pouvais sentir que son foutre coulait goutte à goutte de mon cul sur mes jambes et il a gardé sa bite dans mon cul jusqu'à ce qu'il se soit remis de ses émotions puis il l'a retiré rapidement et m'a ordonné de nettoyer sa queue avec la bouche. Je me suis mis à genoux et j'ai léché son foutre et mon propre jus de mon cul.

Je voyais Lance et Danny branler leurs queues et tous les deux avaient du pré cum.

Justin s'est levé et dit:

—Mes amis c'est comme ça qu'on doit baiser une pédale.

Il était souriant d'une oreille à l'autre et j'ai pensé assez vite à le remercier de m'avoir enculé si violemment et que j'espérais qu'il avait apprécié ; je ne voulais pas une punition supplémentaire pour ne pas l'avoir remercié.

Danny trouvait tout cela très cool et aimait cette ambiance très excitante. Pendant ce temps, je raclais sur mes jambes tout le foutre de Justin avec mes doigts que j'ai ensuite léchés.

Je dois avouer que j'aime le goût de son nectar.

 

Lance a dit qu'il voulait me baiser en levrette. Je me suis donc mis à genoux, tête par terre, les cuisses bien écartées et mon cul bien relevé. Il était dur comme un roc et avait un grand sourire aux lèvres. Je ne pense pas qu'il avait jamais baisé quelqu'un auparavant. Il avait l'air un peu nerveux, il a aligné sa bite avec mon trou et l'a poussé lentement dans mes entrailles. Quand son gland était en moi il a dit :

—Putain qu'est-ce que s 'est bon !

Et il a poussé le reste de sa bite de 18 cm dans mon cul et je sentais ses couilles contre mes fesses puis il a commencé à me pomper le cul mais sans brutalité. Il prenait son temps et jouissait pleinement de sa première sodomie. Je gémissais comme une vache malade puis il a pris mes hanches qu'il a bien enserrées et il a pris son rythme et a commencé à me baiser plus vite et plus profondément et je l'ai entendu gémir quand il était prêt à se décharger en moi et criait :

—Je jouis, je jouis !

Il s'est vidé en moi mais dommage qu'il n'a pas craché beaucoup mais il faut dire que peu de temps auparavant je l'avais fait jouir avec ma bouche. Il s'est écroulé sur mon dos en sueur et il avait très chaud mais il sentait très bon.

Il a sorti sa queue de mon cul et des gouttes de son jus et du nectar de Justin en coulaient. Je me suis retourné et j'ai léché le tout et je l'ai remercié pour m'avoir défoncé le cul et je lui ai dit qu'il avait été super. Je voulais qu'il se sente bien et heureux après sa première baise.

Bien sûr Danny voulait aussi essayer, mais mon cul était vraiment trop lâche maintenant et sa bite trop petite et trop mince. Il s'en foutait ; il voulait juste faire comme son grand frère et faire tout ce qu'il avait fait.

J'ai mis mon cul en l'air et Danny m'a tringlé avec sa petite queue. Je ne sentais rien du tout, mais il était s'amusait et le faisait avec détermination. Il pompait mon cul pour tout ce qu'il valait encore. Ses petites couilles claquaient sur mon cul et je pensais qu'elles allaient lui faire mal avant qu'il n'en ai fini avec moi. Je ne pouvais même pas sentir sa bite en moi et quand il s'est déchargé en moi j'étais très surpris. Cela ne devait être énorme mais il était heureux d'avoir pu tirer son coup comme les grands malgré sa bite de 10 centimètres.

Il a dit :

—C'était génial, je n'avais jamais baisé quelqu'un avant lui !

Les autres garçons lui affirmaient qu'il avait fait du bon travail et Aiden l'a assuré que la prochaine fois il me baisera le premier quand je suis encore bien serré ; ce sera encore mieux.

J'ai léché le sperme de sa queue et j'ai dit :

—Merci Sir, de me baiser si fortement et j'ai adoré.

Il était tout sourire.

Aiden a suggéré que nous allions tous nager à nouveau et de laver tout ce sperme que nous avions sur nous. .

Ils ont tous couru vers le rocher et ont sauté dans l'eau. C'était excitant de voir quatre adolescents courir tous nus. Je pense que je vais aimer venir ici avec les garçons.

Après un moment les garçons ont décidé qu'il était temps de retourner à la maison. Nous sommes sortis du de l'eau, ils se sont séchés et ils se sont habillés. J'aurais aimé mettre quelque chose pour ne pas devoir courir à poil le long de la route ; ma seule consolation c'est que j'étais propre : plus couvert de sperme, de pisse ou de cire !

Nous étions tous fatigués de nager et personne ne marchait trop vite et je pouvais suivre et Aiden n'a pas tiré sur ma laisse trop souvent et Justin ne m'a pas botté le cul.

C'était étrange de marcher nu le long de la route mais le souffle de la brise était agréable sur mes couilles et mon cul. Cela me semblait presque naturel d'être nu aux côtés d'Aiden et de Justin qui portaient des vêtements.

J'aurais aimé qu'ils soient aussi tout le temps à poil ! Mais là, je rêve !

Quand nous sommes rentrés à la maison Aiden a dit que les garçons devaient s'habiller et que nous les reconduirions à la maison. Lance et Danny se sont déshabillés et ont remis les vêtements qu'ils portaient à l'église.

Je dois admettre que nu ils paraissent bien plus sexy. Nous nous sommes engouffrés dans la voiture et nous sommes partis.

Lance a dit qu'il serait génial si je pouvais enseigner dans leur école ; ils pourraient profiter à tout moment de mes fellations. Il a ajouté que ce serait encore mieux si je pouvais seconder l'entraîneur de l'équipe de lutte et l'équipe de natation. Ainsi ils pourraient me baiser dans les douches ou les vestiaires

Tout le monde a ri et ils étaient d'accord.

J'ai dit que j'avais déjà déposé ma candidature dans plusieurs écoles et Aiden m'a rappelé qu'aucune d'elles ne n'avait répondu.

Alors Lance a dit

—Vous savez quand même que mon père fait partie du comité scolaire et je pourrais lui s'il existe une possibilité pour que Caden d'avoir un boulot dans cette école.

Je suis tombé malade en pensant que je deviendrais le pédé de l'école, que je me ferais virer et qu'on me jetterait en prison.

Mais les garçons ont tous pensé que c'était une excellente idée.

Lance dit qu'il demanderait à son père dès qu'il est rentré chez lui.

J'ai prié pour que son père refuse.

Être leur esclave à la maison est une chose mais à l'école aussi où je serais en outre leur professeur ? Toute bonne chose à l'excès n'est pas nécessairement une bonne chose !

Aiden a demandé à son ami si lui et Son frère pourraient un de ses jours découcher et d'après Lance cela ne devrait pas être un problème et il se réjouissait déjà peuvent passer la nuit

Quelque part cette semaine. Lance ne pensait pas que ce serait un problème. Je suppos. N'allais-je pas devenir leur esclave aussi ou peut-être le suis-je déjà !

Après avoir déposé les garçons Aiden et Justin parlaient de moi comme enseignant dans leur école. Ils pensent que ce serait fantastique ; je serais leur esclave pour toujours et même à l'école !

J'espérais que tout ceci se terminerait avec le début de l'année scolaire mais ils avaient d'autres projets pour moi. J'espère que l'école ne m'engagera pas, mais Aiden avait raison : aucune des écoles où j'avais sollicité n'avait répondu et j'avais vraiment besoin d'un job pour rembourser le prêt contracté pour mes études.

Puis leur discussion s'est tourné vers ce qu'ils allaient faire ce soir après le dîner avec leur père ; c'était plus intéressant pour moi. Ils allaient tenter de le transformer en esclave. Ils savaient que Jeff voulait voir leur bite bandante et aussi les regarder me baiser. Ils savaient que Jeff voulait absolument voir leur braquemart et ils allaient en profiter à leur avantage !

Nous sommes revenus à la ferme et sommes montés au grenier en attendant l'arrivée des parents. Aiden m'a interrogé au sujet de mon ordinateur portable, s'il y avait une caméra et je lui ai dit que j'avais aussi un appareil photo numérique et que je pouvais télécharger des photos sur le pc portable.

Il m'a ordonné d'installer le tout pour que son père ne remarque rien.

Je savais qu'ils voulaient des photos de leur père suçant ses fils ou en tout cas du matos pour le faire chanter et le forcer à devenir leur esclave. Comme je n'aimais pas du tout ce connard, j'étais donc très heureux de pouvoir les aider.

Aiden et Justin étaient très excités et moi aussi. Je ne pouvais pas attendre de voir quelle tournure allait prendre leurs plans.

 
Go to the contents page for this series.

◀  Read the in this series.     Read the in this series.  ▶


Show all the stories by Jerome
You can also discuss this story in the New MMSA Forum.

The contents of this story archive may not reflect
the views or opinions of the site owners, who most
certainly DO NOT sanction ANY abuse of children.
copyright © 2005-2018   admin ·AT· malespank.net
Labelled with RTALabel.org Valid HTML 5!