New MMSA spank logo

Je suis l'esclave de mes jeunes frères
Partie 7

by Jerome

Go to the contents page for this series.

Copyright on this story text belongs at all times to the original author only, whether stated explicitly in the text or not. The original date of posting to the MMSA was: 27 Apr 2017


Je suis l'esclave de mes jeunes frères. Part 7
Récit librement adapté publié sur Nifty par T. Dickson † sous le titre Slave to my young brothers.
Chapitre 7
Cela faisait une petite semaine que j'étais là et j'avais trouvé un rythme journalier. Ma tâche à moi c'était de les sucer et boire leurs pisses matinales, m'occuper de la maison, les satisfaire quand ils en avaient besoin et sûrement après le dîner où généralement j'étais à la fois leur jouet sexuel mais aussi leur souffre-douleur.

Chaque jour les garçons téléphonaient à Jeff qui envoyait dans la minute la photo prouvant qu'il était bien toujours à poil au volant. Pour ma part, je n'avais encore reçu aucune réponse des endroits où j'avais sollicité. Et Danny mais surtout Lance ne s'étaient pas fait entendre et je ne savais donc pas si une opportunité de boulot se présentait ici bien que pour moi c'était la moins bonne solution.

Cet après-midi-là, j'étais à genoux occupé à enlever les mauvaises herbes pendant que les garçons cueillaient les légumes qui étaient mûrs quand son portable a sonné. C'était Lance et Aiden a mis le haut-parleur pour que Justin et moi pouvions entendre.

Lance a dit qu'il avait parlé à son père au sujet de la possibilité que j'enseigne dans leur école et son père veut me rencontrer. Aiden et Justin jubilaient, étaient radieux ; par contre moi j'étais anxieux, préoccupé. Qu'allaient-ils me faire à l'école où j'enseignerais ?

Cela me convenait d'être traité comme un pédé, une tapette et un esclave ici à la ferme mais pas à l'école, mon lieu de travail !

Et Lance poursuivait :

—Papa est d'accord que Danny et moi passions la soirée et la nuit avec vous les gars et donc si vous venez nous chercher avec la voiture apportez ça avec vous et mettez à ça des beaux habits pour que ça donne bonne impression.

—Mais pourquoi tu appelles Caden ça ?

A demandé Justin et en riant Lance a répondu :

—Tu ne vas quand même pas l'appeler un homme ?

—Là, tu as un bon point, Lance ; c'est un ça ! J'aime !

Ils ont bien sûr tous ri. Nous irions les chercher après le dîner et Aiden m'a regardé d'une façon très sérieuse et m'a dit :

—Caden, tu as intérêt à faire bonne impression et d'avoir ce boulot. Je sais que tu as besoin d'argent et personne d'autre ne t'as contacté. Si tu n'as pas ce job, je te ferai souffrir. Compris ?

Je lui ai répondu que je ferai de mon mieux et que j'étais d'accord que j'avais vachement besoin de cette place d'enseignant. Nous sommes retournés à nos travaux et j'étais occupé à penser à ce que je devrai dire durant cette interview ; je voulais ce job mais j'étais préoccupé par le fait que les garçons seront mes élèves.

J'étais déjà au soleil depuis près de deux heures quand Aiden m'a dit que j'allais avoir un coup de soleil et que je devrais rentrer mais qu'avant cela il voulait que je lave sa voiture. Tiens, je pensais que c'était ma voiture mais je parie que je ne pourrai plus jamais la conduire. Et surtout, il veut faire bonne impression ce soir. Mais je crois rêver ! C'est moi qui vais être passé au crible pour cet emploi mais c'est Aiden, mon maitre qui veut faire bonne impression : je suis donc sa chose, sa chienne !

Les garçons allaient soigner les chevaux. Et moi je les ai remercié de m'avoir autorisé de travailler avec eux et comme je partais Aiden m'a dit qu'il voulait manger à 17 heures comme cela les garçons avaient assez de temps pour me récurer et pour me préparer pour l'interview. Je leur ai aussi demandé ce qu'ils voulaient comme dîner ; c'était des chili-dog pour changer. J'ai souri ! J'aurais dû m'en douter que les ados préfèrent quelque chose dans ce genre à la place d'un repas équilibré mais je n'avais pas pensé aux chili-dog. Bien sûr je les préviendrais quand le repas sera prêt. Dans la grange j'ai pris tout ce qu'il me fallait pour laver sa voiture et cela m'a pris environ 45 minutes mais le résultat était parfait.

Une fois la voiture en ordre, je suis rentré à la maison et dans la chambre de maman devant le grand miroir j'ai vu les dégâts causés par le soleil. Malgré que cela fait presqu'une semaine que je vis nu au soleil ma peau blanche reste très fragile. Mon dos était franchement rouge et même mes fesses étaient rouges aussi. Mon torse et même ma bite était brûlé mais pas aussi fort que mon dos. Je me suis enduit de crème sur tout mon corps mais je ne pouvais soigner mon dos qui en avait le plus besoin.

J'ai remis les deux étages en ordre et surtout nettoyer la salle de bain et la baignoire de la chambre principale. Je savais que la nuit allait être très longue avec la venue de Lance et de son frère qui ne repartiraient que demain dans la journée aussi je me suis permis de faire une petite sieste à l'insu de mes maitres.

Le soleil m'a plus fatigué que je ne le pensais et je ne me suis réveillé que vers 16 heures. J'avais encore largement le temps pour préparer les chili-dog pour les garçons. Je suis allé pisser dans la salle de bain ; c'était un vrai régal pour moi ! Je pouvais pisser debout dans un vrai WC comme un homme vrai. Je me sentais vraiment bien. Cela m'a pris 30 minutes pour préparer leur repas du soir. Je savais qu'ils allaient être affamés. Je savais qu'ils allaient manger comme des cochons mais comme aujourd'hui ils se sont cassés le cul au travail j'avais prévu beaucoup de chili (con carne).

J'ai mis le chili à mijoter et suis allé dire aux garçons qu'ils pouvaient venir manger quand ils le voulaient. Justin me vit d'abord et remarqua combien j'étais rouge. Il m'a dit que je ne devrais pas être plus d'une heure par jour jusqu'à ce que je commence à brunir et puis je pourrais rester dehors toute la journée comme eux. J'étais d'accord avec lui.

Aiden est arrivé et il voulait que lui et son frère se douchent d'abord à l'extérieur ; en effet ils étaient couverts de sueur et je me léchais déjà les babines. Aiden m'a vu reluquer leurs corps en sueur et il a levé son bras et m'a dit :

—D'accord, tapette je sais que tu aimes ça ; alors vas-y et lèche mes aisselles.

J'ai marché droit sur lui et j'ai commencé mon boulot de léchage et ses aisselles poilues étaient couvertes de sueur ; de la sueur fraîche d'adolescent qui a si bon goût pour moi, et j'en veux plus ! Et après ceux d'Aiden, Justin m'a laissé lécher les siennes. Les garçons se foutaient de moi me traitant de vraie tapette.

Nous sommes allés vers la douche et j'ai dû les savonner complètement et les garçons appréciaient énormément d'avoir un serviteur qui fait tout pour eux. Ce n'était qu'une douche rapide car ils voulaient manger au plus vite et, à ma grande surprise ils ont rejoint la maison à poil. Je leur ai demandé s'ils allaient d'abord s'habiller et Aiden en riant m'a répondu :

—Je pensais que tu voulais que nous soyons tout le temps à poil. En outre pourquoi s'embêter à se vêtir nous devons quand même nous changer pour aller chercher Lance et son frère.

Là, il avait raison et j'adore voir leurs culs nus.

—Mais ne pense pas que tu vas échapper à ta punition d'avant ou d'après dîner.

A dit Justin en se mettant près de la table de la terrasse et en sortant de sa botte une cravache ; c'est vrai qu'ils avaient été soignés les chevaux et qu'ils les avaient sûrement montés. Il m'a fait de me coucher sur la table jambes bien écartées et une fois que j'étais en place il était prêt à me punir quand Aiden a dit :

—On va être gentil, très gentil avec toi parce que tes fesses sont déjà très rouges à cause de ce coup de soleil Justin et moi ne te donnerons chacun que 5 coups de cravache maintenant mais si ce soir ou cette nuit tu nous déçois tu n'en recevras pas 22 mais 44 et de Justin et de moi. Compris pédé ?

—Oui, maitre

Et déjà Justin me frappait le bas du dos avec sa cravache. J'ai crié dès le premier coup et au cinquième je pleurais mais cela n'a pas empêché Aiden de me donner les 5 autres coups. Quand j'en avais fini, je transpirais, je pleurais mais je n'ai pas oublié de les remercier pour me faire comprendre où était ma place et que je ne vivais que pour les servir et subir leur bon vouloir.

Ils ont ri et nous sommes rentrés à la maison. Moi, à quatre pattes évidemment et Justin de dire à son frère :

—Allons voir et vérifier nos chambres ; je ne les ai jamais vues propres.

Ils ont courus dans les escaliers et moi j'ai mis les plats à table. Quand ils sont descendus, ils avaient le sourire et Aiden m'a dit :

—Tapette, tu as fait du bon boulot. Donc à partir du moment où il fera plus frais et que nous revenons vivre ici tu as intérêt à tenir nos chambres dans le même état de propreté sinon je te botte les fesses.

Et j'ai répondu que j'aime prendre soin de mes maitres. Ils travaillent dur et méritent que quelqu'un nettoie pour eux. Et ils ont souri. Les garçons se sont assis mais cette fois, Aiden s'est assis sur la chaise de Jeff et Justin s'est assis à la place de maman à l'autre bout de la table. J'ai servi les garçons et Justin m'a ordonné de ramper sous la table et de sucer sa bite mais surtout de ne pas le faire jouir ; il voulait tout sauver pour plus tard. J'ai souri sachant ce que ce plus tard signifiait.

A quatre pattes je me suis mis entre les jambes de Justin et je me suis occupé de sa bite encore toute molle et il m'a aussi laissé jouer avec ses couilles pendantes. Il m'a demandé si je les aimais et j'ai répondu que j'aurais aimé avoir une paire comme la sienne. Pendant ce temps, Aiden qui était assis à l'autre bout de la table avait son pied entre mes jambes et jouait avec ma queue bandante et mes petites couilles. J'espérais pouvoir manger à leur table mais ceci était peut-être encore plus amusant.

Après 5 minutes environ Aiden m'a dit de ne pas oublier sa queue. J'ai embrassé la bite et les couilles de Justin en guise d'au revoir et je me suis retourné pour sucer Aiden. Il bandouillait et faisait du pré cum dont j'ai savouré le goût avant de prendre sa queue en bouche. J'étais très prudent pour qu'il ne jouisse pas parce qu'il voulait abuser de moi plus tard. J'ai massé et léché ses couilles et j'ai passé mes doigts dans cette grosse toison pubienne et je peux dire qu'il appréciait. J'ai entendu Justin dire à son frère que ceci était la façon dont ils devraient toujours être servis à table ou plutôt sous table chaque soir. Aiden était d'accord, moi aussi !

Quand les garçons avaient fini de manger, Aiden a rempli une assiette de chili et l'a posée par terre à côté de lui, comme on donne à manger à un chien et j'ai rampé jusque-là ; j'avais aussi très faim. Aiden m'a dit de mettre mes mains dans le dos pour manger et j'ai obéi : mais c'est très difficile de manger du chili qu'avec sa bouche. Pour m'aider Aiden a mis sa main dans ma nuque et a poussé ma tête dans mon assiette. Ma figure en était tout à fait couverte et bien sûr les garçons riaient à mes dépens et Aiden m'a dit :

—Comme pour les punitions systématiques, je veux aussi que tu manges toujours à nos pieds pour que tu n'oublies pas que tu n'es que notre esclave.

Et je l'ai assuré que je connaissais ma place et que je l'appréciais.

J'ai léché autant que je pouvais de mon visage et j'ai aussi dû lécher tout à fait mon assiette car je dois tout manger sinon mes maitres ne me donneront rien à bouffer le jour suivant. Je me suis levé et j'ai débarrassé la table et j'ai fait la vaisselle pendant que les garçons regardaient la télé.

Je me suis lavé la figure dans la cuisine et après avoir fait la vaisselle j'ai dit aux garçons que j'en avais fini et j'ai marché à quatre pattes puisque les garçons étaient à l'intérieur. Aiden s'est levé et m'a lancé :

—Allons-y pour bien te laver à fond. Tu dois faire bonne figure et sentir bon. Et tu as intérêt à avoir le job ou cela va être une très longue nuit pour toi.

—Je ferai de mon mieux, Sir !

C'est vrai que j'aurais préféré enseigner dans une autre école mais c'est probablement la seule école qui voudra m'embaucher.

Pendant qu'on rejoignait la douche extérieure je pouvais admirer leurs beaux culs d'adolescents. Ils étaient bien tendus et bien ronds et je n'avais qu'une envie c'est de les serrer à pleine main et je dois dire que j'aime le fait qu'ils se promènent de plus en plus à poil ; c'est une vraie gâterie pour moi.

Quand nous étions arrivés j'ai supplié les garçons de ne pas utiliser le goupillon sur mon corps ; mes coups de soleil en souffriraient. Ils ont souri et Aiden a ajouté :

—OK, nous allons y aller mollo pour te laver ce soir mais nous avons encore du boulot pour étirer tes couilles et élargir ta rondelle.

Et il a attrapé mon scrotum et serré mes couilles vers le bas et j'ai dû plier mes jambes pour soulager la douleur puis, heureusement il m'a lâché. Cela amusait mes maitres. Et les garçons se sont mis à deux pour me savonner et les deux paires de main passaient sur tout mon corps et Justin m'a même enfoncé 2 de ses doigts dans mon cul. C'était sensationnel d'avoir deux jeunes et chauds poulains qui me pelotaient tout le corps et bien sûr, j'avais la latte qu'Aiden a giflée en me disant qu'il ne pouvait que constater que j'aimais trop cela.

Après ma douche nous sommes allés au loft pour nous habiller. J'ai pris un chouette pantalon, une chemise habillée et une cravate. J'ai demandé avec insistance de pouvoir porter un sous-vêtement pour cette interview à cause des coups de soleil sur ma bite et mes couilles.

—Non mais quoi ! Les pédés ne méritent pas de porter des sous-vêtements !

A crié Justin et quand j'allais mettre ma chemise Aiden m'a rappelé que quand je prenais place dans la voiture je devais toujours être à poil et qu'il me donnerait le temps de m'habiller avant que l'on soit arrivé. Les garçons ont mis chacun une chouette chemise et un propre jeans et ils avaient l'air plutôt bien et ils avaient même peigné leur cheveux. Je devinais qu'ils voulaient vraiment que j'obtienne ce travail !

Nous avons rejoint la voiture et moi, j'avais mes frusques en main et je suis monté à l'arrière. Les garçons se racontaient des conneries et moi, je me demandais ce que le père de Lance allait me demander. Je n'étais franchement pas préparé pour cette rencontre. Nous étions à moins d'un kilomètre de la maison de Lance quand Aiden s'est arrêté et m'a dit de sortir pour m'habiller. Pour je ne sais quelle raison c'était à la fois bizarre et excitant de devoir s'habiller au bord de la route mais j'ai réussi et nous nous sommes dirigés vers leur maison.

Quand nous sommes arrivés devant leur maison, j'étais impressionné par la grandeur et la splendeur. Le père de Lance devait être riche et important. Seul Lance était sur le porche pour nous accueillir et on s'est tous salué.

Justin a demandé pourquoi Danny n'était pas là et nous avons appris qu'il ne viendrait pas ce soir parce qu'il était puni ; il avait fait une grosse bêtise avec un ami : ils avaient fumé une sèche et un voisin a averti son père !

—Est-ce que ça est prêt à rencontrer mon père ?

A demandé Lance et Aiden a rétorqué :

—Il va être au top sinon je lui botte le cul et j'arrache ses couilles s'il n'est pas à la hauteur !

Lance a souri et m'a dit :

—D'accord, allons-y !

Le père de Lance nous a rejoint dans le hall et a dit :

—Hé, les garçons vous semblez bien nets ce soir ! Et ceci doit être votre frère Caden ?

—Oui, monsieur, c'est exact et il aimerait pouvoir enseigner dans notre école.

A dit Aiden et Mr Adams m'a tendu sa main et je l'ai serrée et je l'ai remercié pour prendre du temps pour me recevoir. Il a mis sa main sur mon épaule et a dit :

—Allons dans ma tanière pour en parler.

Tout cela était bon signe pour moi. Les garçons sont sortis sur le porche et je ne sais qui était le plus nerveux : eux ou moi. Je sais que je transpirais et j'espérais que Mr Adams ne le sentirait pas.

Nous sommes entrés dans son bureau et il a refermé la porte ; cela allait donc être un entretien tout à fait privé... presque parce que dans un coin de la pièce j'ai vu Danny : il était tout nu, à genoux, mains sur la tête et les fesses déjà bien rouges.

—Veux-tu m'excuser, Caden, mais c'est l'heure de la troisième correction pour Danny qui s'est permis avec un de ses amis de fumer une cigarette. A 13 ans, tu te rends compte Caden !

Son père lui a dit de s'approcher et de me dire bonsoir ; ce qu'il a fait en baissant la tête et quand il l'a redressée je pouvais lire dans ses yeux qu'un jour je devrai lui payer cela d'être au mauvais moment au mauvais endroit.

Danny s'est couché sur les genoux de son père qui lui a donné une fessée de 36 claques et apparemment il frappait fort. Et moi, bien sûr je bandais dans mon pantalon. Puis il envoyé Danny dans sa chambre.

J'étais assis sur une chaise en face de son bureau. Il s'est servi un verre et m'a demandé si j'en voulais un mais je lui ai dit que je ne buvais pas beaucoup. Il a souri et m'a dit que c'était bien et il m'a servi un demi-verre de bourbon et me l'a tendu. Il s'est assis en face de moi et j'étais anormalement nerveux. Je n'avais jamais eu un entretien pareil auparavant.

Mr Adams m'a dit de me relaxer et que c'était un entretien informel ; il voulait simplement me connaître un peu mieux et m'a dit que j'avais impressionné ses fils. Ils m'ont supplié de t'engager. J'ai rougi. S'il s'avait pourquoi ils veulent que j'enseigne dans leur école je pense qu'il leur botterait le cul.

Nous avons discuté quelques minutes à propos de mon background, où j'ai grandi et d'autres sujets du même genre. Puis il m'a demandé comment je m'entendais avec mes beaux-frères et qu'ils devaient sûrement faire du tapage par moment et je lui ai dit :

—Monsieur, je m'entends très bien avec eux. J'ai grandi en ville et les garçons m'apprennent ce que c'est d'être un enfant de la ferme. J'apprends beaucoup d'eux et je suis censé être le professeur.

Il a souri et dit qu'il aimait l'idée que j'étais encore disposé à apprendre tout comme mes élèves et m'a demandé quel genre d'enseignement j'aimerais utiliser. Je lui ai dit que j'aime rendre l'apprentissage amusant et que j'essaye d'en faire un jeu. De cette façon, ils apprennent sans s'en rendre compte. J'essaie d'enseigner non à partir d'un livre, mais d'une façon qu'ils puissent se rattacher au sujet et ainsi mieux le comprendre. Cette explication semblait impressionné Mr Adams car il a ajouté que lorsque lui allait à l'école le prof en général lisait d'un livre et c'était très ennuyeux ; il aimait mieux mon approche.

Nous avons encore bavardé un peu plus et m'a dit que Lance a souligné une très bon raison pour m'embaucher. Une bonne raison, bien sûr, parce que mes turlutes sont extras... ai-je pensé ! Mais Mr Adams m'a dit que leur plus jeune prof avait environ 40 ans.

—Toi, tu peux parler aux élèves de la façon dont eux parlent et comprendre où ils veulent en venir. Mr Williams par exemple, notre prof d'éducation de la santé a 45 ans et est embarrassé, trop timide et presque muet quand il doit aborder les questions sur la sexualité mais pour toi qui vient de sortir de l'université tu pourras parler plus aisément de sexe aux élèves.

Je devais admettre qu'à l'université tous les gars parlent de sexe mais l'enseigner c'est une autre affaire. Il était d'accord mais pour lui avoir quelqu'un plus proche de l'âge des enfants pour en parler avait du sens.

Puis il a changé de sujet et m'a demandé si j'aimais le sport. Je lui ai dit que je faisais partie de l'équipe d'athlétisme et que ma spécialité était la course à pied mais que cela s'arrêtait là mais que j'aimais regarder le sport. Et apparemment cela lui suffisait.

Mr Adams s'est levé et m'a dit :

—Tu vois, nous avons deux professeurs qui prennent leur retraite cette année et nous n'allions pas les remplacer parce que, comme tu le sais, nous devons faire des coupes sombres dans les budgets. Mais nous pourrions bien pouvoir utiliser du sang neuf et des nouvelles idées pour enseigner. Je pense que les enfants aimeraient avoir un jeune enseignant qui pourrait leur parler leur langage.

Ça sonnait bien à mon oreille ! Et mr Adams poursuivait :

—Et, en outre, notre coach pourrait utiliser une aide car aucun autre enseignant ne tient à s'occuper des garçons après les cours. Donc, si tu es prêt à aider les équipes sportives, de prendre à ta charge le cours de santé et de remplacer les profs malades je suis prêt à te recommander.

—Monsieur, j'aimerais de pouvoir aider les coaches et d'enseigner dans toutes les classes qui ont besoin de moi.

—Bon, rends-toi lundi prochain au bâtiment administratif de l'école et rempli un formulaire de sollicitation. Pendant ce temps-là, j'en parle au directeur et à l'entraîneur.

Cela dit, ça s'annonçait bien et je l'ai remercié de me donner ma chance et il a ajouté qu'il me ferait savoir le résultat à la fin de la semaine prochaine.

Nous sommes sortis pour rejoindre les garçons. Je rayonnais et j'étais si heureux et excité d'être bientôt un vrai professeur. Quand nous sommes arrivés au porche je pouvais dire aux garçons que tout semblait aller bien et cela les excitaient. Mr Adams a ajouté qu'il ne faisait pas de promesse mais qu'il allait me recommander. Lance et Aiden l'ont remercié tous les deux et Mr Adams a ajouté :

—Maintenant, allez-vous et amusez-vous et restez à l'écart des ennuis.

Aiden s'est approché de moi et a chuchoté à mon oreille :

—Je pense que tu dois conduire, M. Adams nous observe.

J'ai pris les clés et je me suis installé au volant pour la première depuis mon arrivée ici.

Au départ, Justin était triste parce que Danny n'était pas de la partie mais Lance a raconté qu'il avait été surpris par un voisin en train de fumer une sèche avec un ami et que leur père l'a puni et que toutes les heures il reçoit la fessée jusqu'à l'heure du coucher.

Mais cette tristesse était vite passée car une fois que nous sommes sortis de l'allée les 3 garçons sont devenus fous. Ils se faisaient des high five et Aiden dit à Lance qu'il avait fait un excellent travail. Ils parlaient à propos de l'école et combien cela allait être amusant dès que je serai engagé. Je leur ai dit que je n'avais pas encore le job et qu'à l'école ils devaient me traiter comme un professeur normal.

Justin a dit :

—Ouais, et tu crois que cela va se passer ainsi !

Et tous ont ri.

Aiden m'a fait stationner environ à 500 mètres de la maison et m'a dit de sortir et
de me foutre à poil et de m'asseoir sur le siège arrière aux côtés de Lance.

Et Lance a hurlé :

—Hep, l'enseignant, fous-toi à poil et reviens ici pour me sucer !

Et bien sûr ils riaient de plus belle.

Je suis sorti de la voiture, je me suis dévêtu et cette fois, Justin s'est levé pour que je puisse m'asseoir à l'arrière et à ma grande surprise il est aussi venu s'asseoir à l'arrière ; j'étais donc assis entre Justin et Lance qui a attrapé ma bite et l'a frappée jusqu'à ce qu'elle soit raide et dure.

Les garçons étaient impatients de retourner à la ferme pour s'amuser. J'étais à la fois enthousiaste à l'idée d'enseigner, mais inquiétait de ce qui pourrait se passer quand les cours reprendraient.

J'espérais qu'ils seraient fatigués de se moquer de moi et de m'utiliser comme leur
chienne. Mais il y avait encore 6 semaines avant que l'école ne commence donc je m'inquièterai plus tard et pour l'instant, je suis préoccupé parce que ces trois adolescents très excités vont faire de moi !

Je hais devoir être assis entre Lance et Danny mais entre Lance et Justin ce n'est guère mieux. Bien sûr j'étais à poil avec mes mains dans le dos et avec mes jambes bien écartées et Aiden comme toujours voulait que je sois pleinement exposé pour que mes maitres puissent faire ce qu'ils veulent avec moi.

En l'absence de Danny, Justin avait en quelque sorte repris son rôle et jouait avec ma bite ce qui m'a occasionné un fameux braquemart et il tirait ma queue vers le bas puis la relâchait et elle venait frapper mon ventre et Lance, lui il pinçait fortement mes tétons jusqu'à ce que j'ai les larmes aux yeux puis il a attrapé mes couilles et les a pressées en disant :

—Encore occupé à étirer tes petites couilles pédé ?

—Oui, Sir !

C'est tout ce que je pouvais lui dire.

Bien sûr, les garçons parlaient de leurs fantaisies, de savoir comment je pourrais leur faire des fellations à l'école ou de m'enculer sur mon bureau. Je détestais qu'ils parlent ainsi et j'espérais qu'ils n'étaient pas sérieux mais je pense qu'ils le feraient s'ils pouvaient trouver le moyen de le faire.

—Je pense que tu es devenu enseignant parce que cela te permettrait de sucer tous les garçons de ta classe, n'est-ce pas pédé !

A dit Justin et Lande d'ajouter :

—S'il devient l'assistant de l'entraîneur nous pourrons même l'enculer sous la douche !

Cela s'aggravait chaque minute pour savoir comment ils pourraient abuser de moi à l'école. Finalement, Aiden a coupé court et a demandé à Lance s'il voulait voir quelque chose de vraiment drôle. Il a bien sûr répondu oui et Aiden a sorti mon, enfin je veux dire son portable et a appelé Jeff. Nous ne pouvions qu'entendre que ce qu'Aiden a dit :

—Alors, pédé, tu es au volant ? Bien ! Prends ta canette ou ta tasse de café, mets-la à côté de ta bite et tu m'envoies la photo. Tic, tac, pédé !

Lance n'avait aucune idée de ce qui se passait. Bien sûr Justin et moi nous avions le sourire et bien sûr dans les secondes qui suivirent le portable a sonné et sur l'écran on pouvait voir la bite de Jeff à côté d'une tasse de café et on pouvait voir qu'il ne portait pas de pantalon. Aiden a montré la photo à Lance et lui a raconté toute l'histoire à propos de la façon dont ils ont transformé leur père en un autre esclave pédé comme moi. Lance ne voulait pas le croire mais au vu de la photo il savait qu'Aiden disait la vérité.

Justin a donné des détails sur ce qu'ils avaient fait subir à Jeff et aussi que leur mère l'avait quitté et qu'elle vivait ailleurs. Lance trouvait que c'était assez cool qu'Aiden et Justin aient le contrôle total et qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent à tout moment sans avoir à rendre des comptes et Aiden a ajouté qu'il était impatient de s'occuper du vieux pédé lorsqu'il arrivera vendredi, en fait déjà demain ! Il a ajouté :

—Ce qu'il ne sait pas encore, Jeff, c'est qu'il ne mettra plus jamais un pied dans la maison ; j'ai plusieurs surprises pour lui !

Sur le chemin pour rentrer, Lance a rapporté ce que son frère désirait ; il voulait m'enculer le premier mais hélas ce sera pour une prochaine ai-je pensé. Mais même s'il n'est pas là, je trouve quand même embarrassant d'entendre des ados parler de moi ainsi alors que je suis à poil au milieu d'eux avec un fameux braquemart. Et ils savaient tous qu'ils allaient m'enculer et je ne pouvais rien faire pour empêcher cela. Ces garçons avaient tout pouvoir et moi je n'étais qu'une mauviette ou plus exactement une chatte à baiser.

Quand on est arrivé, je me suis directement mis à quatre pattes comme la petite tapette que je suis doit faire. Justin m'a tapoté la tête comme on tapote la tête d'un chien qui obéit bien ! Aiden m'a ordonné d'aller chercher des cokes et les garçons se sont installés au salon et moi je me suis déplacé comme un chien vers la cuisine et je suis revenu me déplaçant à genoux en portant un plateau avec les boissons. J'ai servi les garçons et Aiden m'a dit d'aller à la grange chercher mon ordinateur portable ; il voulait montrer à Lance les vidéos et les photos qu'ils ont prises de Jeff. Jusqu'à la porte j'étais à quatre pattes et puis je me suis levé et j'ai couru jusqu'à la grange, j'ai pris mon ordi et je suis revenu aussi vite que possible ; je savais que je serais puni si cela prenait trop de temps.

Après avoir remis mon ordi à Aiden il m'a dit de me mettre à quatre pattes devant lui pour servir de repose pieds. Les garçons se trouvaient tous les trois sur le canapé et quand j'étais en position, Aiden a déposé ses pieds sur mon dos et a dit à Lance d'en faire autant et lui a déposé ses pieds sur mes fesses. Comme je faisais face aux pieds de Justin il m'a ordonné de baisser la tête et de lui lécher les pieds. Pendant ce temps, je sentais les pieds d'Aiden bouger sans cesse tandis que Lance me frappait le cul avec son pied.

Aiden a lancé la vidéo et les yeux des garçons étaient collés sur l'écran de l'ordinateur portable. Lance ne pouvait pas croire ce qu'il voyait quand Jeff a admis qu'il désirait sexuellement ses garçons et qu'il voulait leur faire des fellations et même les sauter et ce depuis des années. Alors qu'en définitive, c'est lui qui allait être enculé, que ses fils vont lui pisser dessus, vont lui donner la fessée et vont le fouetter.

Lance, comme Aiden et Justin, était tellement excité et allumé par tout ce qu'il voyait qu'il a insisté auprès des frères pour pouvoir participer à une séance de soumission de Jeff. Bien sûr Aiden a dit oui et Justin lui a rappelé que leurs esclaves étaient aussi ses esclaves et ceux de son frère et Lance était satisfait et a ajouté :

—Je suis sûr que Danny aurait voulu faire tout ce que nous venons de voir ! Mais moi aussi d'ailleurs !

Lance était intéressé dans tout et voulait faire tout ! Une fois la vidéo terminée Aiden m'a ordonné d'aller chercher ses DVD ; les pornos évidemment et j'ai rampé juste après avoir reçu un fameux coup de pied au cul de Lance.

J'ai ramené les DVD à genoux ; je me demande si mes maitres ne devraient pas m'offrir des genouillères ! Les garçons étaient tous les trois biens excités après avoir regardé la vidéo de Jeff et ils avaient tous la trique et cela se voyait dans leur culotte. Aiden a suggéré qu'ils se mettent tous trois à l'aise avant de lancer le film porno. Tous les trois se sont levés et se sont dévêtus entièrement. Ces gars ont déjà fait cela dans le passé, cela ne fait aucun doute ; ils étaient trop à l'aise de se retrouver à poil devant les autres.

Ils se sont assis et Aiden a lancé le DVD. C'était un porno hétéro mais je me demandais s'ils étaient intéressés par les filles ou les queues des mecs ; ils veulent probablement voir comment un mec domine une fille et qu'elle fasse ce que le mec veut. Ces trois garçons étaient fan de domination et étaient, cela ne fait aucun doute, des sadiques. Ils n'étaient plus dépendants de qui que ce soit et ils pouvaient faire tout ce qui leur passait par la tête !

Aiden m'a ordonné de sucer sa bite ; il a écarté ses jambes et je m'y suis mis. J'ai pris sa queue en bouche et j'ai sucé lentement ; je savais qu'il ne voulait pas juter trop rapidement. Lance a frappé l'arrière de la tête et m'a ordonné de branler sa queue et j'ai mis ma main sur sa bite et elle bandait à fond. C'était chouette et surtout grosse. Justin voulait aussi être de la partie et m'a dit :

—Hé, pédé, et ma queue alors ?

J'ai immédiatement pris d'assaut sa queue ; c'était la première fois que j'avais 3 queues pour moi tout seul. Et Lance de dire :

—Si mon frère était là, tu te ferais en même temps enculer !

Justin a dit qu'il voulait du cul et je me suis remis à quatre pattes et sans ménagement il a glissé sa queue en moi et je dois avoir mouillé du cul car il m'a pénétré sans me faire mal. Justin voulait apparemment une baise rapide et il tenait mes hanches et je sentais ses couilles contre mes fesses. Il était brutal et j'ai essayé de me déplacer un peu mais il m'a saisi par les cheveux, m'a tiré la tête vers l'arrière en criant :

—Reste tranquille, tapette !

Et il a lâché ma tignasse pour mieux pour frapper mes fesses tout en me baisant comme un malade. Si un jour il baise une fille, il a tout intérêt d'aller plus en douceur ! En tout cas mon cul brûlait quand il s'est déchargé en moi mais j'ai quand même compté au moins quatre de ses jets puissants dans mes entrailles. Quand il avait récupéré, il a frappé mes fesses en se retirant et je me suis directement retourné pour nettoyer sa bite et je l'ai remercié pour avoir pu lui servir de chienne, de salope. Il a souri et m'a dit :

—Tu l'as aimé et je sais que tu aimes ça salope !

Et j'ai rétorqué que j'aime vraiment sa queue d'ado. Mais Aiden me tirait déjà par les cheveux et m'a jeté sur le canapé. J'étais sur mon dos, il m'a attrapé les jambes et m'a poussé au bout du canapé. J'avais les jambes relevées, la tête à plat sur le canapé, il a positionné mes jambes au-dessus de la tête et de garder la position en croisant mes bras autour de mes cuisses. Mon cul était complètement exposé et Aiden pouvait me prendre d'assaut quand il le voulait.

Justin m'avait déjà tapissé mes entrailles de son jus que lorsque Aiden a enfoncé sa bite en moi ce n'était pas du tout douloureux. Aiden prenait son temps et faisait de longs vas et viens en me caressant longtemps les entrailles avec sa queue. Quant à Lance, il s'était mis de telle façon que ses couilles pendaient sur ma figure et il m'a ordonné de les sucer et je dois avouer que j'aimais cela.

Je n'ai jamais cru que maintenant j'aurais aimé me faire baiser et avoir des couilles en bouche en même temps mais en vérité cela ne me dérange pas du tout... au contraire !

J'étais occupé à sucer les grosses couilles de Lance quand Aiden m'a attrapé les miennes et les a serré fortement ce qui a fait que j'ai contracté les muscles de mon cul et c'est ce qu'Aiden désirait et il m'a ordonné de travailler avec les muscle de mon cul sur sa bite sinon il frapperait mes couilles. J'ai essayé de me concentrer sur le plaisir d'Aiden mais déjà Lance me frappait le visage avec sa bite et m'a dit de me concentrer sur ses couilles. Mais faire deux choses pareilles à la fois c'est vraiment difficile. Résultat : à tour de rôle Aiden me serrait fortement les couilles ou les frappaient violemment et Lance me giflait avec sa bite toute dure ; en fait ils s'amusaient comme des fous à mes dépens ! Et Justin se marrait en me voyant tenté de satisfaire ces deux étalons.

Aiden a accéléré son rythme, il voulait jouir maintenant et il tringlait mon cul avec sa bite à toute allure. J'ai senti sa bite grossir et se tendre en moi et je savourais sa semence qui s'écoulait en moi. Quand il s'est retiré, il a attrapé mes cheveux à nouveau et a amené ma gueule d'esclave devant sa queue. C'était une position inconfortable pour moi, mais j'ai réussi à lécher sa bite comme il le voulait. Mon cul était douloureux comme l'enfer et le sperme en coulait et, en bon soumis, j'en ai essuyé autant que je pouvais et j'ai tout avalé.

Je savais que Lance serait le prochain à me baiser. Je savais que j'allais être violé par trois adolescents mais je ne pouvais rien y changer ! Après avoir léché et nettoyer la bite d'Aiden je suis retombé à plat sur le canapé pour retrouver mon souffle. J'ai vu Lance debout devant moi ; il souriant et se caressait son énorme bite. Il m'a regardé et m'a dit :

—C'est à moi maintenant, petit pédé !

Lance m'a attrapé par les cheveux, m'a tiré du canapé et m'a collé contre le mur tout en me permettant de me mettre debout. Je ne sais pourquoi mais tous ce soir me tirent par les cheveux mais ce qu'ils veulent c'est tout simplement un corps pour se vider les couilles ; j'étais leur vide-couilles ! Il m'a fait écarter les jambes et je sentais le foutre couler le long de mes jambes.

Justin et Aiden m'avaient bien rempli et maintenant une autre nouvelle livraison de foutre m'attendait. Lance a présenté sa bite contre mon trou, il a donné un coup de rein puissant et je me suis retrouvé aplati contre le mur et Lance profondément en moi. Il a commencé à me baiser vite et fort ; il était excité comme un diable après avoir vu ses copains m'enculer et même si j'étais bien lubrifié avec tout ce que les garçons avaient éjaculé en moi, Lance me faisait mal et ma propre bite coincée contre le mur à chaque fois qu'il me tringlait à fond n'arrangeait pas les choses. Je me tortillais et mon baiseur a mis son bras autour de ma gorge, il m'étouffait, et m'a dit :

—Reste tranquille ou je te fais perdre connaissance et je termine de t'enculer quand tu es évanoui !

Il a ri tout comme les deux frères. Avec son étranglement, je ne pouvais pas bouger et il travaillait mon cul brutalement et j'avais le sentiment que j'étouffais et à plusieurs reprises je pensais que j'allais me sentir complètement faible que mes genoux en tremblaient.

Lance a dû sentir que j'étais à mes limites et il a laissé baisser la pression sur ma gorge mais pas du tout sur mes entrailles ! Finalement, Lance a eu un orgasme massif et son jus se déversait même sur mes fesses. Il s'est accroché à mes épaules pour reprendre son souffle et moi j'étais faible de cette terrible enculade mais aussi de l'étouffement qu'il m'a fait subir. Il m'a obligé de lui faire face et m'a jeté par terre en m'ordonnant de lui lécher et nettoyer sa queue. Je me suis mis à genoux et j'ai nettoyé de mon mieux sa bite mais Lance n'était pas content. Il m'a giflé fortement et m'a dit de sucer sa bite et je l'ai léchée et sucée jusqu'à ce qu'il soit satisfait et que sa bite soit propre. Puis il m'a repoussé avec son pied et je me suis retrouvé par terre allongé de tout mon long. Les garçons riaient et moi j'étais totalement exténué et je ne pouvais quasi plus bouger.

Aiden a constaté qu'il y avait beaucoup de foutre qui sortait de mon trou, il m'a donné un coup de pied et m'a ordonné de lécher. Je me suis mis à quatre pattes et j'avais pas mal de jus sur ma main et j'ai tout mangé et Justin m'a alors ordonné de mettre mes doigts dans mon cul et d'en sortir tout le foutre et de le lécher et d'avaler le tout.

Je pense que j'ai dû mettre dix fois mes doigts dans mes entrailles pour qu'il ne reste plus de jus des ados dans mon cul ; j'en avais presque une indigestion ! Cela devait être assez marrant pour les garçons de me regarder sortir leurs jus de mon cul pour ensuite les manger parce qu'ils se tordaient comme des baleines. Quand j'en avais fini j'ai demandé à Lance pourquoi il m'a étouffé aussi longtemps et avec un sourire mauvais il m'a répondu :

—Chienne, la prochaine fois je te fais tomber en syncope et je te baise comme si tu étais une poupée de chiffons !

Les garçons riaient mais moi je priais en espérant que ce ne soit que des mots.

Aiden m'a ordonné de ramper jusque dans la cuisine et de leur ramener des boissons et rien pour moi évidemment. Ils ont tous les trois remis leurs shorts et se sont assis et moi je suis revenu à genoux en portant leurs boissons. Et mes genoux commençaient à faire mal. Aiden m'a fait coucher par terre sur le dos en face d'eux et tous ont déposés leurs pieds sales sur moi. J'avais six pieds sur moi, de ma figure jusqu'à mes couilles, qui me frottaient et me grattaient. J'ai léché le pied de Justin qui était à la hauteur de ma bouche et Lance avait son pied sur mes couilles pendant qu'Aiden triturait ma bite ; ce qui m'a fait bander.

Aiden, informait son frère et Lance comment se passerait les prochains jours. D'abord, ce vendredi il fallait d'abord préparer tous les légumes, les mettre en cageot, mettre les œufs sur des plateaux de 30 et mettre le lait frais dans une cruche et le tout devait être prêt à 8 heures pour le fils du maraicher qui fait les marché locaux avec ses produits et ceux de notre ferme si je eux m'exprimer ainsi.

C'est aussi lui qui reconduira Lance puisque le marché a lieu là, le vendredi.

Ensuite, en fin d'après-midi ce sera la fête à Jeff avec une grosse surprise qui l'attend et dont Aiden ne veut pas parler, même pas à son frère ni à son meilleur ami.

Lundi, il me conduira à l'école pour que je remplisse une demande d'emploi officielle et au retour il veut passer par la boutique du tatoueur parce qu'il trouve qu'il est grand temps que je sois marqué.

Sur ce sujet-là, les trois amis avaient trop d'idées de ce qu'ils me feraient tatouer et surtout où. Pédé sur mon torse, encules-moi sur mes fesses, chienne, esclave ou peut-être même salope et faut-il dire que je n'aimais aucune de leurs propositions. Puis Lance a dit :

—Et si Caden devient l'assistant du coach de natation et qu'il devra ôter son t-shirt tout le monde verra ses tatouages !

Et ils se sont tous les trois mis à rire ; moi, pas du tout ! Je serais renvoyé sur le champ. Justin m'a demandé ce que j'aimerais comme tatouage et j'ai répondu que si je devais en avoir un je le préfèrerais petit et à un endroit plus que discret où personne ne pourrait le voir et que je me ferais renvoyer si les élèves ou les autres profs verraient des tatouages de ce que l'on parle pour l'instant. Les garçons ont pris le temps de réfléchir et étaient d'accord avec moi mais ils reviendront avec une idée bien plus cool.

—Et si nous allions promener notre esclave ?

A proposé Justin et ils se sont levés tous les trois et moi je me suis déplacé à quatre pattes jusque sur la terrasse où j'ai pu mettre mes bottes et me redresser mais Justin tenait vraiment à me mettre la laisse autour de mes couilles et il a donné la laisse à Lance en lui disant qu'il devait me tenir en mouvement et sans attendre il a tiré fortement sur ma laisse.

Près de la grange ils m'ont fait nourrir les chevaux et la vache et ensuite dans le poulailler cela a été ma fête. Justin voulait de l'amusement et il m'a ordonné de me coucher sur le sol qui était couvert de merde de poule et de me tourner dans toute cette saloperie. C'était tellement dégradant, dégoutant et humiliant mais j'ai obéi et les garçons se moquaient de moi comme toujours.

J'étais totalement souillé par cette merde quand nous avons quitté le poulailler et Lance a suggéré qu'ils devraient tous les trois me laver. Il a sorti sa bite, il m'a fait mettre à genoux et a commencé à me pisser dessus. Bien sûr, Aiden et Justin ont suivi le mouvement et quand j'ai reçu l'ordre d'ouvrir ma gueule de pédé, tous ont visé ma bouche évidement. J'ai avalé ce que je pouvais mais mon corps était maintenant recouvert de merde et de pisse.

Les garçons aimaient m'humilier et m'obliger à les servir. Aiden a dit qu'ils devaient me laver avant de retourner à la maison et nous sommes allés vers la douche extérieure.

—Voici comment on récure une salope de pédé !

Et Justin m'a attaché les mains au-dessus de la douche et a ouvert l'eau et Aiden s'est muni de la brosse à chiotte et Lance comme Justin se marraient quand Aiden s'est mis à me récurer. Il a commencé par mes cheveux, puis mes aisselles, mon torse, mon ventre et puis il a donné le goupillon à Lance en lui demandant s'il voulait laver mes couilles avec la brosse. Il a souri et s'est muni du goupillon et s'est d'abord occupé de ma bite qui bandait mais il l'a récurée sans ménagement et ma queue est devenue toute petite.

Puis il s'en est pris à mes couilles pour en retirer toute la merde de poule qui y collait et enfin il s'est occupé de mon cul en essayant d'y faire rentrer la brosse. Cela ne marchait pas évidemment mais il a essayé très fortement et très longtemps. Quand Lance en avait fini j'étais couvert de marques rouges causées par la brosse et ma peau était fameusement irritée ; mes maitres avaient volontairement oublié que je souffrais de coups de soleil !

Heureusement Aiden a dit aux autres que j'étais assez propre et il a libéré mes mains. Instinctivement j'ai pris mes couilles en main mais Justin m'a frappé en me disant que je ne pouvais pas me toucher et il m'a poussé devant lui jusqu'à la maison.

Une fois à la maison j'ai dû ramper jusque dans la cuisine pour leur apporter des snacks et je suis revenu au salon en marchant à genoux. Les garçons jouissaient vraiment d'avoir un adulte comme esclave. J'étais surpris de les retrouver tous les 3 à poil. C'était chouette de voir les 3 ados tous nus.

J'ai reçu l'ordre de me coucher par terre sur le dos et immédiatement un pied s'est retrouvé sur ma figure et j'essayais de le lécher. Un autre sur mon torse cherchant à pincer mes tétons, un autre sur ma bite qui bandait ferme et enfin un autre qui, entre mes jambes, essayait de pénétrer dans mon cul et pendant ce temps les garçons jouaient à des jeux vidéo d'une façon assez concentrée. Quand l'un d'eux ne jouait pas je devais sucer sa queue ou lécher son cul. Ils m'appelaient leur pédé, leur chienne, leur esclave, leur salope mais jamais Caden.

Après quelques temps Lance a dit qu'il devait pisser et Aiden lui a conseillé de pisser dans ma bouche. Lance a souri et a dit qu'il devait en fait chier et Justin lui a suggéré d'utiliser ma langue comme papier Q. Tout cela a excité Lance et a dit :

—Tu es sûr qu'il va lécher mon cul merdeux ?

Et Aiden d'ajouter que je devais le faire si je ne voulais pas avoir d'ennuis avec lui.

Lance s'est levé et m'a dit d'ouvrir la bouche. Je devinais qu'il allait me pisser dans la gueule en présence des frères et je savais qu'il valait mieux que j'avale le tout. J'espérais surtout qu'il ne pisserait pas trop vite, trop fort et heureusement il n'a pas pissé de trop et j'ai dû lécher sa dernière goutte sur son gland. Les garçons se marraient.

Lance s'est ensuite dirigé vers les toilettes et Justin m'a ordonné de le suivre et d'attendre jusqu'à ce qu'il ait besoin de mes services. J'ai attendu devant la porte. Quand il en avait fini et qu'il est sorti, il a écarté ses fesses et je pouvais voir la merde dans son trou et cela sentait mauvais. Justin a poussé ma figure dans le cul de Lance et m'a ordonné de lui lécher et nettoyer son cul. J'avais des hauts le cœur et j'étouffais mais j'ai obéi aux ordres de mon maître. Tous riaient. Aiden a dit qu'il allait m'aider pour me débarrasser de ce goût et il a rempli ma bouche de sa pisse chaude. Et c'était bien plus agréable comparé au léchage de la merde.

Les garçons ont continué à jouer leurs jeux pendant que moi je continuais à sucer des bites, lécher des trous de cul ou de lécher des pieds. Vers 23 heures ils ont décidé d'aller se coucher et Aiden a suggéré qu'ils dorment tous les trois dans le lit de Jeff et moi je pouvais me coucher à leurs pieds en travers du lit. Et alors j'ai entendu Justin rappeler à son frère :

—On ne peut pas oublier la dernière petite punition de la journée pour notre grand frère !

Lance ne comprenait pas mais Aiden lui savait. Il s'est assis sur le lit, m'a attrapé par le bras m'a couché sur ses genoux et ma raclée avant d'aller au lit commençait. Il frappait fort et vite et malgré la douleur je sentais que je me mettais à bander et quand il s'est arrêté pour céder la place à Lance, je pleurais, je transpirais mais surtout je bandais à mort.

Lance, le petit salaud, lui, a coincé ma bite toute raide entre ses cuisses et il a tout fait pour que je jouisse alors qu'il sait que cela m'est interdit par mes frères et maitres. Heureusement il s'est arrêté de me torturer la bite juste à temps alors que j'approchais de mon point de non-retour.

Quand je me suis couché sur les cuisses de Justin, j'avais vu à son regard qu'il allait me faire jouir et après avoir lui aussi coincé ma bite il m'a claqué les fesses jusqu'au moment où ne pouvant plus me retenir j'ai juté entre ses cuisses.

Quand Aiden a vu cela il est entré dans une colère blanche et c'est avec la ceinture de Jeff qu'il m'a puni en me frappant les fesses, le dos, les cuisses jusqu'à ce que je chiale comme un gosse. Ensuite j'ai dû lécher tout mon foutre et demander pardon à mes maitres.

Quand ils se sont mis au lit tous les trois, ils bandaient tous et, à ma grande surprise, Lance s'est blotti contre Aiden et Justin est venu se mettre dans les bras de Lance ; cela formait un petit trio très charmant. Aiden caressait doucement la queue de Lance pendant que la sienne frottait les fesses de Lance et Justin jouait avec les tétons de Lance tout en l'embrassant dans le cou.

Je ne pense pas que c'était la première fois que les garçons dormaient ensemble et bien que Justin et Aiden semblaient dominer Lance, j'avais le sentiment que c'était une relation amoureuse qu'ils avaient tous les trois plutôt qu'une relation maitres/esclave comme moi j'ai avec mes jeunes frères.

Avant de m'endormir et tout en frottant mes fesses et mes cuisses pour faire passer la douleur, j'ai encore pensé à ce qui m'attendait les jours prochains : demain, le retour de Jeff, lundi à l'école pour remplir mes papiers de sollicitation mais ce qui m'effrayait c'était cette histoire de tatouage ; Allaient-ils vraiment me marquer ? Et comment ? Je pense avoir prié pour que mes maitres changent d'avis !

A suivre

 
Go to the contents page for this series.

◀  Read the in this series.     Read the in this series.  ▶


Show all the stories by Jerome
You can also discuss this story in the New MMSA Forum.

The contents of this story archive may not reflect
the views or opinions of the site owners, who most
certainly DO NOT sanction ANY abuse of children.
copyright © 2005-2018   admin ·AT· malespank.net
Labelled with RTALabel.org Valid HTML 5!